L’ITC estime que Nvidia a violé les brevets de Samsung

Business

Par Elodie le

Un juge de l’International Trade Commission a estimé que le fournisseur américain avait bien violé trois brevets du constructeur coréen Samsung, les produits incriminés pourraient être interdits à la vente.

ITC_Nvidia_violation_brevets_samsung

Samsung est décidément sur tous les fronts : alors que sa bataille avec Apple se poursuit devant la Cour Suprême, Samsung se bat sur le même terrain, mais avec Nvidia cette fois-ci.

Il est toujours question de violation de brevets, mais c’est Nvidia qui a dégainé en premier poursuivant Samsung, qui lui avait rendu la pareille et demandé à l’ITC de bloquer la vente des produits Nvidia incriminés sur le territoire américain.

Malheureusement pour le fournisseur mondial de processeurs graphiques US, dans sa dernière décision rendue, un juge de l’ITC estime que Nvidia s’est bien rendu coupable de violation de brevets au détriment du constructeur coréen. Endgaget rapporte ainsi que 3 brevets auraient été violés, les produits Nvidia incorporant cette technologie pourraient donc se voir interdits de vente.

Toutefois, rien n’est perdu puisque la commission plénière de l’ITC peut encore changer d’avis en examinant l’affaire sur plusieurs mois à partir de maintenant.

Le tableau n’est pas si noir : l’un des brevets expire en 2016, l’interdiction frappant tout produit utilisant la technologie de ce brevet ne durerait donc que quelques mois. Rien de véritablement pénalisant.

Néanmoins, Nvidia s’est dit « déçu » par la décision rendue et n’a plus beaucoup de levier contre Samsung.

Une récente rumeur prétend que Samsung pourrait fabriquer des GPU pour AMD.