Le temps des licenciements est venu pour Yahoo

Business

Par Elodie le

Le groupe prépare un plan de licenciement de 10% (minimum) de ses effectifs afin de remettre la firme sur les rails. Yahoo s’embourbe dans une crise sans précédent. Les jours de Marissa Mayer à la tête de Yahoo semblent comptés.

licenciements_yahoo_marissa_mayer

Pas de trêve des confiseurs pour Marissa Mayer qui entame 2016 sous de bien mauvais auspices. Selon les informations de Business Insider qui rapporte les indiscrétions de plusieurs sources au sein de l’entreprise, des licenciements « majeurs » sont à prévoir, afin de remettre l’entreprise sur les rails.

Le plan de licenciements comprendrait au moins 10 % des effectifs du groupe, qui compte environ 10 000 salariés, ce qui représenterait au moins 1 000 licenciements. Des licenciements qui pourraient intervenir dès ce mois-ci selon les mêmes sources et toucheraient toutes les branches de la société, mais plus particulièrement la partie média, les opérations européennes et le groupe en charge de la technologie.

Ces indiscrétions interviennent alors que Starboard Value, le fonds activiste et actionnaire de Yahoo à hauteur de 0,75%, est une nouvelle fois sorti du bois, cette fois-ci pour réclamer des « changements majeurs » au sein du conseil d’administration. Il assure que les gestionnaires actuels, incapables de redresser le groupe, ont perdu la confiance des actionnaires.

Marissa Mayer est de nouveau mise sous pression, le fonds réclamant des actions avant que le titre ne perde encore plus de sa valeur. En fin d’année dernière, Starboard Value avait déjà implicitement réclamé le départ de la PDG dans une lettre rendue publique, dénonçant « l’attitude dédaigneuse » de Marissa Mayer et de Maynard Webb, président du Conseil d’administration de Yahoo.

Pour autant ce plan de licenciement n’est pas une surprise, la rumeur se faisant très insistante depuis le départ de Kathy Savitt, la directrice marketing, en septembre et l’embauche de McKinsey & Co appelé à décider quelle partie du groupe devait être conservée ou vendue.

Depuis plusieurs mois, Yahoo réduit peu à peu ses activités et donc ses effectifs. Dernièrement le groupe a fait ses adieux à Screen, son service vidéo.

Source: Source