[CES] Audi veut donner à ses voitures des capacités surhumaines

Evénement

Par Antoine le

Si vous suivez un peu l’actualité des voitures autonomes, vous aurez compris que le but du jeu est d’apprendre aux voitures comment se comporter sur la route. On entend sans cesse les constructeurs nous parler de deep-learning, une sorte d’intelligence artificielle qui se base sur son expérience ou celle qu’on lui fournit pour prendre des décisions.

e-tron-quattro-audi-1-640x424

Dans ce cas, ce sont Nvidia et Audi qui défendent les voitures autonomes. Selon les dirigeants des deux entreprises, si l’on arrive à construire des voitures capables d’apprendre, ces dernières deviendront de meilleures conductrices que les humains.

C’est le directeur manager de Audi Venture qui explique qu’en une année, un jeune conducteur peut rencontrer jusqu’à 1000 situations de croisement à 4 voies. Une voiture autonome pourra se baser sur l’expérience de toutes les voitures de la marque. Sur une durée d’un an, cela peut représenter des millions de cas sur lesquels la voiture peut se baser.

Pour rappel, Audi veut créer sa propre solution de conduite autonome, mais continue dans le même temps d’ajouter de nouvelles fonctionnalités d’assistances aux conducteurs. Un peu comme si l’entreprise voulait changer les habitudes des conducteurs petit à petit, assistant de plus en plus les conducteurs pour arriver au bout du compte à une autonomie totale de la voiture.

Nvidia et Audi expliquent l’importance de la partie hardware dans ces nouvelles voitures. Nous vous parlions de la nouvelle solution de Nividia un peu plus tôt cette semaine. L’apprentissage et la gestion de toutes les données arrivant de tous les capteurs qu’une voiture autonome demande demandent une puissance conséquente.

Pour Audi, mais aussi pour d’autres entreprises, le but clairement affiché est de faire de la voiture autonome, un système plus fiable que la conduite humaine avec de meilleures capacités d’apprentissages et de décisions que l’Homme.