Inde : Après une énième tragédie, Bombay décrète des zones interdites aux selfies

Photo

Par Henri le

Ce n’est pas la première fois que la prise de selfie cause des accidents, mais la ville balnéaire Bombay a cette fois-ci décidé de prendre des mesures.

o-SELFIE-INDIA-facebook

Bombay, la plus grande ville d’Inde, a décidé de prendre des mesures à l’encontre des selfies après la mort accidentelle d’une fille de 18 ans tombée à l’eau, et d’un chauffeur de taxi ayant tenté de la sauver. La jeune femme prenait un selfie avec des amis près de la célèbre Bandra bandstand lorsqu’elle a basculé avant de se noyer dans la mer d’Arabie.

Castella de Aguada
Castella de Aguada

Un drame non isolé, qui a cette fois-ci fait réagir les autorités. Le commissaire adjoint de la ville a lui-même présenté les nouvelles directives qui vont être mises en place.

« Nous avons décidé d’identifier 16 zones où prendre des selfies peut être dangereux, mais nous pouvons en lister davantage. Nous avons demandé à la municipalité d’y ajouter des panneaux d’avertissement. Nous voulons également déployer des sauveteurs. « 

marine-drive-nitesh-square-photography-copy

Ce sont en tout 16 zones qui ont été identifiées comme dangereuses, notamment Marine Drive, un endroit très prisé par les touristes. Les autorités ne peuvent néanmoins que rappeler à l’ordre les photographes, sans leur infliger d’amende.

Cet incident fait suite à la mort d’un enfant de 14 ans, électrocuté par un caténaire en prenant un selfie sur un train (un endroit certes déjà dangereux). Il devrait néanmoins être particulièrement difficile d’empêcher les gens de se prendre en photo, surtout sur le littoral.