Time Warner serait dans le viseur de Apple pour un rachat

Business

Par le

Le quatrième plus gros groupe de média des US ferait envie à la firme de Cupertino. Après un rachat de Beat pour plus de 3 milliards de dollars il semblerait que les envies du constructeur ne se soient pas calmées et que le monde du cinéma (et plus largement des médias) soit le domaine visé. On sait, et ce n’est pas un secret, que Time Warner cherche des investisseurs pour financer certains nouveaux projets. Or, il se pourrait bien que Apple se voit dans la peau de cet investisseur et que l’entreprise soit en train de regarder de très près une telle éventualité.

brevet_apple_argent_imessage

Selon des sources proches du dossier, rapportées par le New York Times, le vice président des contenus et d’internet serait en train d’évaluer la faisabilité d’un tel rapprochement. Pour rappel, c’est ce monsieur qui avait mis en place le rachat de Beats, un contrat qui avait lui aussi fuité dans les colonnes du New York Times.

Maintenant, on peut se poser la question de l’intérêt d’un tel rachat pour Apple. Il y a deux ans, avec le rachat de Beats, il n’était pas difficile de comprendre pourquoi la marque voulait se donner les moyens de progresser sur des segments qu’elle ne maîtrisait pas forcément. Apple Music, iTunes et les casques des iPhones allaient profiter d’un tel rachat.

Cependant, l’intérêt de Apple pour Time Warner est un peu plus flou. Les deux rachats ne jouent d’ailleurs pas dans la même catégorie. Time Warner est l’entreprise derrière HBO (et donc toutes les séries de la chaîne), mais aussi derrière le magazine Time, le magazine Fortune, les studios de production New Line Cinema et Warner Bros, la chaîne de télévision CNN ou encore l’éditeur de comics DC Comics (Batman, Superman, Flash, Green Arrow, Wonder Woman, Justice League of America, etc.), etc. Le groupe est valorisé à 56 milliards de dollars.

Un rachat qui irait chercher dans les limites de ce que peut se permettre la firme de Cupertino. Que ce soit Google avec Youtube Red, Netflix ou encore Amazon, Apple ne serait pas la première entreprise à vouloir proposer du contenu pour mettre en avant ses services, une tendance qui semble être devenue obligatoire pour les géants du web.

Source: Source