1 % des plus riches possèdent plus que les 99 % restants

Général

Par Elodie le

C’est le constat dressé par l’ONG britannique Oxfam en marge du prochain forum économique de Davos qui doit débuter ce mercredi. L’organisation appelle à mettre fin aux paradis fiscaux dont Facebook ou Microsoft bénéficient.

1_riches_99_pauvres

Leur petite entreprise ne connait pas la crise. C’est avec un an d’avance sur les précédentes prévisions que le patrimoine cumulé des 1 % les plus riches de la planète a dépassé celui des 99 % restants, a annoncé lundi 18 janvier l’ONG britannique Oxfam.

Ainsi les 62 milliardaires, dont Forbes a publié la liste, que compte la Terre ont plus de ressources cumulées que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Patrimoine net calculé à partir des actifs détenus, moins les dettes.

Intitulé « une économie au service des 1 % », le rapport dresse un constat sans appel : « L’écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s’est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois ». En effet, « L’an dernier, Oxfam avait prédit que les 1 % posséderaient plus que le reste du monde en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015: un an plus tôt ».

Belle performance donc. Si « 62 personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale », ce chiffre n’était que de 388 il y a encore 5 ans, 80 l’année dernière.

Eric_Schmidt_Google_davos

Un bond phénoménal qui pousse l’Oxfam à tirer la sonnette d’alarme, et ce n’est pas un hasard si le rapport est publié quelques jours avant que ne s’ouvre le 46e World Economic Forum (20-23 janvier), le forum de Davos (Suisse), réunissant tout le gratin économique et politique mondial.

« Depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de l’humanité a bénéficié de moins d’1 % de l’augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1 % les plus riches se sont partagés la moitié de cette hausse », martèle l’ONG, pour qui les paradis fiscaux ne font que contribuer à creuser plus encore les inégalités.

Oxfam rappelle que 9 entreprises sur 10 présentes « parmi les partenaires stratégiques » du forum de Davos « sont présentes dans au moins un paradis fiscal ». « L’ère des paradis fiscaux », qui « permet aux individus les plus riches de cacher 7,6 billions de dollars » (soit 7,6 milliers de milliards de dollars) doit donc prendre fin.

« Nous devons interpeller les gouvernements, entreprises et élites économiques présents à Davos pour qu’ils s’engagent à mettre fin à l’ère des paradis fiscaux qui alimentent les inégalités mondiales et empêchent des centaines de millions de personnes de sortir de la pauvreté », explique Winnie Byanyima, directrice de l’ONG Oxfam qui sera présente au WEF.

Le forum de Davos, qui abordera la 4e révolution industrielle, devrait accueillir 2 500 participants dont 1 500 chefs d’entreprise (dont ceux de Google, Facebook, Microsoft, Alibaba ou encore Baidu, Uber et Airbnb) et plus de 50 chefs d’Etat et de gouvernement mais aussi quelques célébrités dont Leonardo Di Caprio. Le Premier ministre Manuel Valls est attendu.

Source: Source