Twitter annonce la nomination de sa première directrice marketing

Business

Par Elodie le

Inexistante jusqu’ici dans l’organigramme du groupe, Twitter vient d’annoncer la nomination de sa toute première directrice marketing. Celle-ci a déjà un cahier des charges bien rempli et aura la lourde tâche de rendre la plateforme mainstream.

Twitter-nomination-directrice-marketing

La grande valse des chaises musicales se poursuit. Après la série de départs annoncés à la tête de Twitter en début de semaine, Jack Dorsey accueille les nouveaux entrants, qui arrivent au compte-goutte. Le CEO annonce donc l’arrivée d’une directrice marketing (CMO – Chief marketing officer).

L’annonce peut paraître paradoxale, mais bien que connu à travers le monde et utilisé par tout ce que le Terre compte de journalistes, artistes, musiciens, acteurs, communicants, publicistes, marques, etc., Twitter vient tout juste de nommer la première directrice marketing de son histoire, Leslie Berland, transfuge d’American Express où elle était vice-présidente pour le développement des partenariats et du numérique.

« Bienvenue chez Twitter @Leslieberland ! Elle nous rejoindra en tant que CMO afin de nous aider à raconter les histoires autour de notre produit emblématique ».

La nouvelle directrice marketing lui a d’ailleurs rendu la politesse

« Merci @jack ! Enchantée de me joindre à toi et cette incroyable équipe pour donner vie à la puissance, l’unicité et la magie de Twitter. »

Leslie Berland remplace le directeur financier Anthony Noto qui effectuait cette tâche par intérim depuis plus de 8 mois.

Celle-ci aura la lourde charge de (re)lancer la croissance de Twitter et recruter de nouveaux utilisateurs, notamment en ouvrant son audience au grand public. Pour cela, Twitter tente de simplifier ses services pour les rendre plus attractifs : like, Periscope, « Moments », sont là pour le prouver.

Twitter traverse une crise sans précédent, obligeant Jack Dorsey à rentrer au bercail alors qu’il était affairé au lancement de Square en Bourse. Mais avec 300 millions d’utilisateurs actifs par mois (contre 1,5 milliard pour Facebook), l’audience de la plateforme patine depuis trop longtemps, le groupe n’arrivant toujours pas à dégager le moindre bénéfice. Les initiatives se sont multipliées depuis à l’attention des marques et annonceurs, déjà alléchés par le nombre de personnalités qui pullulent sur la plateforme et les perspectives de développement futures.