14 % des internautes utilisent encore un seul mot de passe pour tous leurs comptes

Sur le web

Par Gregori Pujol le

Selon une étude récente menée par Kaspersky Lab, les internautes français continuent d’utiliser des mots de passe faibles pour protéger l’ensemble de leur vie numérique. Plus gênant, ils sont encore 14 % à n’utiliser qu’un seul et même mot de passe pour l’ensemble de leurs comptes.

kap1

Pourtant, afin de protéger correctement ses informations personnelles, il est conseillé de changer régulièrement de mot de passe, ne pas les laisser à la vue de tous, et enfin ne pas les partager. Dans le cas contraire, vous vous exposez à des risques de piratages simultanés de vos comptes.

Ainsi, on constate dans cette étude que seuls 38 % créent un nouveau mot de passe robuste pour chaque compte, tandis qu’encore un utilisateur sur sept (14 %) ne se sert que d’un seul et même mot de passe pour l’ensemble de ses comptes et alors que 12 % utilisent des variantes du même mot de passe.

Pire encore, l’étude révèle que les consommateurs compromettent leur sécurité en conservant leurs mots de passe dans des endroits faciles d’accès ou peu sûrs. Plus de la moitié (57 %) des personnes interrogées reconnaissent conserver leurs mots de passe sur une feuille de papier, sur leur téléphone, dans un fichier texte sur leur ordinateur, ou les enregistrent dans leur navigateur web. En outre, lorsque le navigateur propose de mémoriser un identifiant et un mot de passe, un tiers (36 %) d’entre elles sont prêtes à accepter, faisant ainsi le jeu de cybercriminels ou d’autres individus malintentionnés qui mettraient la main sur leur appareil. Cette imprudence vis-à-vis des mots de passe peut s’expliquer par le sentiment qu’ont de nombreux utilisateurs de ne stocker aucune information confidentielle sur leur ordinateur. C’est ce que pensent 27 % des personnes interrogées, sans avoir conscience que les mots de passe et identifiants sont en eux-mêmes une cible favorite des cybercriminels.

Fun facts, une autre étude récente de Kaspersky Lab indiquait que :

– 31 % des français préfèrent dévoiler leurs mots de passe plutôt que sortir sans sous-vêtements ;
– 32 % reconnaissent avoir déjà partagé leurs sous-vêtements avec un proche, ou être prêts à le faire ;
– Enfin, 51% avouent avoir déjà communiqué leurs mots de passe ;
– En conséquence de quoi une proportion alarmante de 25 % d’entre eux ont vu leurs comptes piratés l’an passé.