Lego Star Wars explique le bras de C-3PO

culture geek

Par Zacharia G le

Le nouveau bras rouge de C-3PO en a intrigué plus d’un dans le septième opus Star Wars. Disney a choisi le jeu Lego pour ajouter des détails aux raisons de cet ajout (petits spoilers)..

c-3po-bras-rouge

Bien sûr, une précédente annonce a tout d’abord révélé que cette histoire serait racontée en comics. Mais de toute évidence, ce chapitre sera aussi traité à travers le jeu vidéo. Un petit indice sur le pourquoi de ce bras est déjà donné dans le livre explicatif accompagnant le film.

c3po-libre-bras

C-3PO reste étonnamment silencieux lorsque l’on en vient à parler de son bras récupéré ; c’est un mémento du sacrifice d’un autre droïde.

Ce n’est pas le seul chapitre que le jeu Lego promet aux fans. En plus des moments cultes du film, quelques scènes inédites ont été ajoutées. Par exemple, dans le long métrage Le Réveil de la Force, Han parle brièvement à Rey et à Finn de son équipage perdu. Nous aurons apparemment droit à cette histoire également, détaillant la chasse aux Rathars (les bêtes tentaculaires sorties d’un hentai japonais capturées par Han et Chewie). Ce qui est bien avec les Lego, c’est que les scènes de démembrements auxquelles on peut s’attendre avec de tels monstres prennent tout de suite une dimension moins gore et plus délirante.

Le directeur du projet Jamie Eden quant à lui ne cache pas son excitation.

Je me souviens du premier jour du projet, on se disait qu’on ferait ce genre de niveau et de contenu et je n’arrivais pas à croire qu’on ferait notre propre contenu et qu’il allait faire parti de l’univers Star Wars. Nous racontons aussi l’histoire à travers le genre Lego donc l’essentiel de ce qui s’y déroule fait bien parti de la franchise et évidemment on ajoute des gags avec des personnages qui tiennent des saucisses ou qui chevauchent des cochons, etc…

En comptant les détails en plus que donne le roman Le Réveil de la Force sur le film du même titre, l’épisode VII est loin de nous avoir révélé tous ses secrets.

Source: Source