La théorie des ondes gravitationnelles d’Einstein confirmée [MAJ]

Science

Par Zacharia G le

Ce jeudi après-midi vers 16h30, une conférence de presse sera donnée à Washington par des équipes scientifiques internationales, pendant laquelle ils feront une annonce. L’évènement sera relayé par le CNRS à Paris. Les chercheurs confirmeront ou non la théorie d’Einstein sur l’infiniment grand !

les-ondes-gravitationnelles-enstein-image

Cette découverte ne changera pas le monde, mais c’est un gros pas de plus effectué vers la compréhension de l’espace et du temps. Albert Einstein a théorisé l’existence d’ondes gravitationnelles. Ce sont des ondulations, des oscillations plus ou moins importantes de l’espace-temps qui se répandraient dans notre Univers à la vitesse de la lumière.
Des masses en déplacement les provoqueraient. Plus précisément : la gravité d’un astre immobile déforme l’espace autour d’elle, de manière plus ou moins importante selon sa masse. Un objet (ou de l’énergie d’ailleurs) en mouvement ou même la mort d’une étoile, voit les déformations qu’ils provoquent se propager. Ces propagations seraient donc les ondes gravitationnelles.

Imaginez l’espace-temps comme une feuille de papier. Faites tomber une pièce dessus : celle-ci s’enfonce un peu, tirant sur toute la feuille. Cette “pression” faute de terme plus illustratif, représente les fameuses ondes. Nous ne les sentirions pas parce qu’elles sont infimes, surtout à l’échelle de l’univers. Bien sûr, tout ceci est simplifié à l’extrême.

Qu’est-ce que ça changerait que cette théorie soit confirmée, demanderez-vous. Il est clair que ces ondes n’iront pas faire vos courses. Toutefois, elles pourraient bien changer la manière dont les astrophysiciens observent l’univers. Un phénomène comme la fusion de deux trous noirs est très difficile à observer, car ces « monstres de l’espace » sont invisibles (on observe que leurs effets sur les astres et la lumière qu’ils déforment). Grâce aux ondes qu’ils émettraient, il serait possible de calculer leur masse, et d’obtenir bien d’autres données sur eux et d’autres astres et évènement lointains…

ondes-gravitationnelles-trosu-noirs

Bref, cette conférence est donc attendue par énormément de scientifiques et de passionnés d’astronomie, dans le monde entier.

_______________________________________________

MISE À JOUR

La théorie est enfin confirmée. Les scientifiques ont annoncé la toute première détection d’ondes gravitationnelles ! Celles-ci proviendraient de la fusion de deux trous noirs à des années lumières de distance. Ceux-ci auraient « dansé » l’un autour de l’autre avant de se rejoindre en une gigantesque explosion. Le phénomène a dégagé des vagues gravitationnelles.

Les ondes ont été captées par les équipes de chercheurs qui ont coopéré dans l’observatoire « Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory » (LIGO). Ceux-ci ont travaillé en collaboration avec le CNRS français et les scientifiques du détecteur franco-italien Virgo.

Albert Einstein a parlé de sa théorie en 1918, et aujourd’hui son génie a une nouvelle fois été démontré. Pour les chercheurs, c’est la récompense de décennies d’efforts.

Source: Source