Le jour où PewDiePie fut un peu trop méchant avec un développeur un peu trop susceptible

Par Corentin le

Bear Simulator

Il y a deux ans, un certain John Farjay lance sa petite campagne Kickstarter afin de créer son propre jeu de simulation d’ours naturellement intitulé : Bear Simulator. On est en 2014, on est en plein dans la mode des « quelque chose » Simulator. Ici, la promesse est simple, on joue un ours, on se nourrit, on évolue dans sa forêt, on augmente ses stats, etc. « C’est comme un mini Skyrim, mais vous êtes un ours » résume le développeur. Rien de bien incroyable, rien de bien honteux non plus.

Mais la promesse prend ! Et bien plus qu’escompté puisque sur les 29 500$ initialement demandés, John Farjay récolte plus de 100 000$. Une très bonne nouvelle, mais également une forte pression pour ce développeur seul sur son projet.

Bear Simulator sort finalement le 26 février dernier sur Steam pour 15 euros. Très tard par rapport à la date de livraison initiale prévue à novembre 2014. Aussi, c’est vrai, le jeu ressemble davantage à un projet en early accès qu’à autre chose. Malgré ça les avis des joueurs, et notamment des backers, restent positifs.

C’est à ce moment que déboule Felix Kjellberg a.k.a. PewDiePie. Le plus célèbre YouTuber du monde joue au jeu et n’a pas, mais alors pas aimé du tout. Pour avoir vu plusieurs let’s play sur le jeu, je ne peux pas vraiment lui en vouloir, le jeu n’est pas très bon. Cependant, à ce moment-là, ce sont plus de 2,5 millions de personnes qui ont pu voir la vidéo du Suédois dans laquelle, dans la théâtralité qui le caractérise, il tente de se faire rembourser le titre (en vain) avant de faire un doigt d’honneur au développeur, directement à la caméra.

Suite à la vidéo, les quelques avis négatifs sur le jeu ont été remontés par de nombreuses personnes. Il n’est en effet pas nécessaire de posséder un jeu pour trouver un avis utile et de le mettre en avant. Le jeu garde cependant un bon ratio avec 78 % d’avis positifs.

John Farjay ne le prend pas bien du tout et poste une mise à jour sur la page Kickstarter du projet. Il se montre extrêmement démotivé et explique qu’il laisse tomber le développement du jeu. Qu’il corrigerait les bugs signalés par les backers, mais qu’il n’irait pas plus loin.

« Bien. Le jeu n’a pas eu un accueil très chaleureux. Son nom est stigmatisé et il y a plein d’autres problèmes qui font que des mises à jour ou aller plus loin est désormais une cause perdue. Aussi, je n’ai pas les capacités pour rendre le jeu meilleur qu’il ne l’est pour le moment ou faire des meilleures mises à jour.

J’espérais vraiment que la sortie sur Steam se passerait bien, mais j’aurais dû simplement le sortir pour les backers et pas m’embêter avec Steam.

Aussi, je ne veux plus gérer la polémique. Je ne peux pas l’ignorer complètement parce que ça cause encore plus de polémique et je ne peux rien faire, car ça provoquerait encore plus de polémique.

[…]

La façon dont je fais du développement PC doit être mauvaise, car il est bien trop difficile de rester heureux et productif. »

Devant la réaction épidermique du développeur, PewDiePie retire sa vidéo pour réfléchir à ce qu’il allait en faire. De leur côté, les backers du jeu interpellent le YouTuber sur Twitter en lui reprochant de l’avoir poussé à arrêter le développement.

PewDiePie clarifie sa position via deux tweets publiés hier expliquant qu’il n’a pas à se reprocher d’avoir donné son avis sur ce qu’il considère comme un mauvais jeu.

Il a ensuite décidé de remettre sa vidéo en ligne avec le commentaire suivant.

« Hier, j’avais originellement retiré la vidéo après avoir appris que le développeur ait été découragé à cause de critiques sévères (certainement pas uniquement de ma part).

Bon, je ne suis pas intéressé dans l’idée de faire se sentir les gens mal, alors j’ai retiré la vidéo…

Mais après avoir entendu qu’il avait arrêté complètement le développement de jeu et abandonné le projet, ça m’a fait changer d’avis et j’ai décidé de remettre la vidéo en ligne. Bien sûr, vous n’arrêtez pas de faire des jeux à cause de la vidéo d’une seule personne, et le fait que je l’ai retirée donne l’impression à certaines personnes que c’est bel et bien le cas.

La vidéo parle d’elle même, mais je pense que c’est dommage qu’il arrête de faire des jeux.

J’ai moi-même fait face à des critiques très dures en ligne et je sais que ça peut être très dur.

Mais on peut toujours en apprendre et grandir.

En abandonnant ce jeu, tu laisses tomber les gens qui t’ont soutenu et qui te soutiennent. Ce qui n’est vraiment pas juste pour eux. Il y a eu plein de moments où j’ai souhaité arrêter YouTube par exemple. Mais ça n’avait pas de sens de le faire, pas parce que certaines personnes n’aimaient pas ce que je faisais.

Je comprends aussi qu’être un personnage public sur internet n’est pas quelque chose que tout le monde peut gérer.

Voilà, j’espère que le développeur changera d’avis.

Prends ma vidéo avec un peu de recul… Comme toutes mes vidéos sérieusement. »

D’autres YouTubers ont également joué au jeu. Markplier, un autre YouTuber anglophone très populaire, a également affiché ses réserves sur le jeu, sans toutefois être aussi provocateur que PewDiePie. Squeezie y est également allé de sa petite vidéo, plus drôle que méchante.

Autre réaction plus étonnante, celle de Cliff Bleszinski (qui a notamment travaillé sur la série des Gears of War). Il observe cette histoire avec un œil circonspect, comprenant tant le développeur que les détracteurs.

Difficile de se faire un avis sur l’affaire Bear Simulator. Cependant, il est probable que le jeu n’aurait pas été visé par une telle polémique s’il était sorti en early access. Bear Simulator ne fait vraiment pas “fini” et même s’il l’était, peut-être le réserver aux backers aurait certainement été une meilleure idée.

Balancer un jeu sur Steam en tant que produit fini est le meilleur moyen de s’exposer aux critiques. Des critiques justifiées, en plus, car c’est le moment où l’on demande de l’argent au tout-venant pour un produit. Il n’y a plus de place pour la tolérance, même si le titre était à la base fait pour une communauté bien particulière et même si ce développeur était tout seul sur le projet. Depuis le début, un grand nombre d’erreurs auraient pu être évitées par John Farjay sur la gestion globale de Bear Simulator.

Cela dit, la vidéo de PewDiePie n’est pas non plus exempte de défauts. La tentative de remboursement et le doigt d’honneur sont vraiment de trop et font preuve d’un vrai manque de respect. Il est possible de dire qu’un jeu est mauvais sans arriver à de telles pratiques devant des millions de personnes. D’autant que ce sont également de « mauvais jeux » comme celui-là qui ont fait le succès du YouTuber. Avec maintenant 2,7 millions de vues sur cet épisode en particulier, je suis à peu près convaincu que ses 15 euros sont déjà remboursés.

Cela pose également la question de la puissance d’influence que peuvent avoir les YouTubers sur le public et de la responsabilité qui en découle. Je ne suis pas sûr qu’une telle polémique aurait eu lieu si PewDiePie avait fait une vidéo un peu moins borderline. Au moment de dire qu’un jeu est super ou qu’un jeu n’est pas bon, les Youtubers de la trempe d’un PewDiePie ou d’un Markplier devraient se poser la question des conséquences de la vanne de trop ou de la vanne « trop limite ».

Mais tout cela n’est que mon avis après tout, peut-être en avez vous un tout à fait différent ? Dites-nous tout dans les commentaires.