Marissa Mayer : 3 ans pour redresser Yahoo !

Business

Par Elodie le

C’est le pari lancé par la CEO de Yahoo, Marissa Mayer, alors que le groupe traverse une crise sans précédent. Tiendra-t-elle jusque-là ?

marissa_mayer_trois_ans_plan_stratégique

Transfuge de Google après 13 ans de bons et loyaux services, arrivée chez Yahoo en enfant prodige de la Silicon Valley, Marissa Mayer n’a pas réussi à relancer la machine Yahoo! Signe de l’échec de la formule Mayer, la boss a été contrainte de mettre en place un vaste plan de restructuration, signifiant le licenciement de 15 % des effectifs du groupe (soit un peu plus de 1500 employés), afin donner le change.

Contestée par les principaux investisseurs, impatients de voir le cours de l’action repartir à la hausse à mesure que leur pécule fond comme neige au soleil, Marissa Mayer n’entend pas pour autant abdiquer et assure vouloir rester aux commandes de Yahoo pour exécuter son « plan stratégique sur trois ans ».

La boss de Yahoo demande donc un sursis pour réussir en trois années ce qu’elle n’a pas su réaliser en 4 ans, depuis son arrivée en 2012 aux commandes de l’ancienne pépite de la Silicon Valley.

Sera-t-elle encore là dans un an lui demandait Charlie Rose sur PBS : « Je serai ravie de diriger Yahoo une année de plus. Nous avons un plan stratégique sur trois ans », a-t-elle alors assuré. Avant d’ajouter « Je peux voir comment cela va fonctionner et comment nous pouvons effectivement arriver à un redressement de Yahoo […] j’espère bien sûr que nos services seront là d’ici un an et qu’ils fonctionneront encore mieux qu’ils ne le font aujourd’hui. Je peux voir que cela devrait facilement en être le résultat ».

Reste à savoir si les investisseurs relâcheront suffisamment la pression pour la laisser mener à bien ce plan stratégique. Après des achats inconséquents et coûteux, à l’instar de Tumblr, ses choix sont de plus en plus remis en cause.

Récemment encore, la Silicon Valley bruissait de rumeurs actant le rachat de tout ou partie des activités de Yahoo par Verizon puis par Time.

Mayer et Maynard Webb, le président du conseil d’administration, s’opposent aux investisseurs sur la manière de procéder pour relancer le groupe, notamment concernant la cession des actifs d’Alibaba. Ces derniers souhaitent tailler dans le gras et céder une part des actifs du groupe dans ses secteurs emblématiques, ses activités en ligne : moteur de recherche, sites et régie publicitaire. Ce que Marissa Mayer considère être « l’ADN » de Yahoo et qu’elle ne semble pas – encore ? – prête à céder.

Après le départ de plusieurs cadres et malgré les premières coupes effectuées, Marissa Mayer semble toujours sur la sellette, son départ étant demandé par certains fonds d’investissement, qui jugent son attitude « dédaigneuse » à leurs égards. Eric Jackson, le responsable de SpringOwl, l’un des fonds de Yahoo a chargé la mule en estimant que le groupe était devenu le « même genre d’entreprise qu’AOL l’était ». Concernant Mayer et son bilan ? « Hormis une apparition d’une heure avec Charlie Rose, il y a peu à retenir », a-t-il lancé dans des propos rapportés par Zdnet.

Les prochains mois s’annoncent donc cruciaux pour elle.