Drones : toujours des difficultés pour la législation aérienne

Business

Par Olivier le

Les drones génèrent une économie de plus en plus importante, en particulier aux États-Unis où pourtant, la législation est encore très tatillonne. On compte ainsi près de 4.000 pilotes de drones qui font payer leurs prestations.

La catégorie qui connait la plus forte progression de son activité est celles des services d’urgence ; or, ces appareils volants peuvent provoquer de sérieux problèmes sur les zones de dangers : il y a eu des cas de drones survolant des incendies en Californie, dont les vols interféraient avec les opérations des pompiers, par exemple.

En cause, la régulation qui n’est pas encore bien au point. Des centaines de pilotes ont obtenu la permission de la FAA pour assurer leurs missions lors d’urgences… sauf que ces derniers n’ont bien souvent aucune relation avec les services de secours sur le terrain.

Pour ajouter une couche de complexité supplémentaire, le régulateur du transport aérien doit aussi faire avec les législations des États qui eux aussi, ont leur mot à dire dans ce qu’il est possible de survoler ou pas. Comme on le voit, aux États-Unis mais aussi ailleurs, les drones sont un sujet particulièrement complexe qui ne se résoudra pas d’un claquement de doigts.

Source: Source