En attendant d’avoir son propre nuage, Apple devient client de Google

Apple

Par Olivier le

Apple fait appel à plusieurs partenaires pour héberger ses services en ligne. On y trouve ainsi Amazon Web Services, Azure (Microsoft), et bien évidemment ses propres data-centers répartis aux États-Unis et un peu partout dans le monde.

Mais un nouveau joueur pourrait bouleverser ce fragile équilibre. Apple aurait fait appel aux services d’un autre fournisseur et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de Google. Le rival, qui cherche à concurrencer Amazon, a lancé avec Google Cloud Platform une offre de services intéressante déjà utilisé par Spotify depuis le mois dernier.

D’après la rumeur, le contrat entre Apple et Google tourne autour de 400 à 600 millions de dollars. Ce n’est pas rien, et ce client supplémentaire va permettre à Google de faire valoir ses solutions dans le nuage, tout en mettant en difficulté Amazon. En revanche, il est probable que cela ne rapporte pas grand chose au moteur de recherche.

De plus, Apple aurait mis au point sa propre initiative afin de bâtir un iCloud complètement géré par ses serveurs. Le « projet McQueen » viserait en effet à réduire la dépendance du constructeur de Cupertino envers ses fournisseurs de cloud. Apple cherche en particulier à accélérer la synchronisation des photos et vidéos de ses utilisateurs et serait mécontent des prestations d’Amazon We Services.

Source: Source