Marché du smartphone : Microsoft lâche presque prise

Smartphone

Par Olivier le

L’avenir des smartphones chez Microsoft n’était déjà pas bien rose, mais l’annonce d’une nouvelle charrette de suppressions d’emplois va finir d’angoisser les plus fervents partisans de Windows 10 Mobile.

L’éditeur de Windows a annoncé un lourd plan de restructuration de son activité mobile. 1.850 salariés, la majorité en Finlande, vont en effet se faire montrer la porte dans les prochaines semaines. En 2014 déjà, Microsoft procédait à l’une de ses plus importantes coupes claires de son histoire avec 18.000 départs, toujours dans une branche mobile dont la majorité des effectifs provenaient de Nokia. L’an dernier, 7.800 emplois supplémentaires étaient sacrifiés…

Autant dire qu’il ne doit plus rester grand monde dans cette branche en charge de la conception et du développement de smartphones (les dumb phones ont été vendus il y a quelques jours à Foxconn). En termes financiers, Microsoft a aussi beaucoup perdu : en 2015, l’entreprise dépréciait ses actifs de 7,6 milliards de dollars, et la dernière restructuration y ajoute 950 millions supplémentaires. Des chiffres à rapprocher de l’acquisition, il y a deux ans, de l’activité mobile de Nokia pour 7,2 milliards de dollars… et qui n’a finalement pas rapporté grand chose.

Windows Phone, puis Windows 10 Mobile ne sont pas devenus des plateformes de conquête face à iOS et Android, et les Lumia ne concurrencent en rien l’iPhone ou les smartphones de Samsung et consorts. Au premier trimestre, Gartner estimait la part de marché de Windows Phone à 0,7%.

Est-ce la fin pour autant des produits « téléphonie » chez Microsoft ? Sans doute pas. Il faut faire une croix sur un nouveau smartphone cette année (le dernier en date, le Lumia 650, a été lancé très discrètement), mais on attend des nouvelles, d’ici 2017, du Surface Phone.

Source: Source