[Bande dessinée] On a lu le Tome 4 de Tales from the Crypt (et on vous le conseille)

bande dessinée

Par Fabio le

La semaine dernière sortait le quatrième tome (sur cinq) de Tales from the Crypt, anthologie d’historiettes horrifiques parues dans les années 50 chez EC Comics et reprises aujourd’hui par les éditions Akileos.

talesfromthecrypt

Lancées en 1950, les histoires de Tales from the Crypt ont connu un grand succès chez EC Comics jusqu’en 1995, date de l’arrêt des publications suite aux restrictions imposées par la Comics Code Authority.

Bon, 1950, vous allez peut-être (sûrement) nous dire que vous n’étiez pas né. OK. Mais si vous êtes (au moins) trentenaire, vous vous rappelez sans doute de la série Les Contes de la Crypte, diffusée notamment sur la chaîne M6 entre 1993 et 1996, série justement créée d’après les comics de William Gaines.

IMG_2947

Ce quatrième tome ne déroge bien évidemment pas aux règles des précédents, en reprenant 24 histoires publiées par EC Comics à l’époque, avec un credo, un seul : une histoire qui se termine mal. Voire très mal, avec un protagoniste rattrapé par la patrouille, humilié par ceux qu’il a pensés berner au début du récit.

Sorcières, vampires, momies… c’est un peu toute l’horreur du monde qui tombe sur les personnages décrits dans chacune de ces histoires longues d’une douzaine de planches. Il faut dire qu’ils le cherchent : celui-ci a trompé sa femme, celui-là a volé un trésor antique, celui-là encore est allé se balader la nuit dans une ville déserte alors que tout son entourage le lui a déconseillé. Le vice de l’homme est proscrit, il a fauté, il mourra.

Si la sanction est sans appel, la question demeure : comment ? C’est cet élément qui pousse à enchaîner, récit après récit (même si parfois, on le voit venir assez vite), avec ce délicieux arrière-gout un peu désuet dans la bouche. Tales from the Crypt, c’est de l’horreur à papa (ou plutôt à grand-papa), mais la partition jouée est juste et les dialogues – fournis – sont d’une efficace redoutable.

À consommer comme on préfère : goulûment ou en dose homéopathique, pour savourer chacun de ces cruels destins.

Tales from the Crypt, Tome 4, disponible depuis le 2 juin aux éditions Akileos (qui publieront d’ailleurs, en 2017, The Haunt of Fear 2 et Crime SuspenStories de chez EC Comics).
26 euros (Amazon), 176 pages

IMG_2950