Bienvenue à l’Agence du Numérique

Sur le web

Par Elodie le

Lancée ce mardi 7 juin par le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique, l’Agence du Numérique a pour vocation de faire converger les actions de l’État relatives à la transition numérique.

france-agence-numérique

L’Agence du Numérique, composée d’une quarantaine de personnes, doit faire le lien entre les écosystèmes numériques, les territoires et le gouvernement. Elle est regroupée autour de trois grands axes :

— Le plan Très Haut Débit (TDH), qui vise à couvrir l’ensemble du territoire en fibre optique d’ici 2022, accompagné d’un programme de couverture mobile des zones blanches ;

— la mission French Tech créée en 2013 et chargée de soutenir les start-ups françaises pour en faire des « champions internationaux » ;

— le programme société numérique qui « vise à donner aux citoyens la capacité de saisir les opportunités du numérique ».

Avec ce nouvel outil « flexible », « agile », « créatif », la France se dote d’une « force de frappe pour mener une politique publique autrement ».

« C’est la définition des solutions par les outils et par la data, au service des usagers. Et ces usagers ne sont pas des clients, ils sont des concitoyens, ils sont des administrés », a indiqué Axelle Lemaire

Cette nouvelle administration « à la demande » est rattachée à la Direction générale des entreprises (DGE) à Bercy, elle est dotée d’un Conseil d’orientation stratégique indépendant composé de personnalités aux profiles hétéroclites : chefs d’entreprises, élus et personnalités du monde de l’innovation qui aura une fonction de « poil à gratter » a tenu à préciser Axelle Lemaire. De Pascal Cagni (ex Apple et président directeur du fonds d’investissement C4 Ventures), à Bernard Liautaud (Co fondateur de Business Object, un éditeur de logiciel racheté en 2008) en passant par le journaliste et écrivain Francis Pisani ou la maire de Nantes Johanna Roland, ville labellisée French Tech.

Source: Source