[MàJ] Kim Dotcom tease le nouveau Megaupload

Business

Par Elodie le

Le fondateur de feu Megaupload n’a pas dit son dernier mot et annonce enfin le lancement de sa nouvelle plateforme de stockage de données dans le cloud.

kim_dotcom_mega_cloud

Mise à Jour : Depuis l’annonce de la renaissance de Megaupload prévue pour le 20 janvier, Kim Dotcom communique sur son nouveau projet depuis son compte Twitter.

« Megaupload est de retour. Passez le mot »

On sait d’ores et déjà que Megaupload 2 sera un service de stockage de données (100 Gb) hébergées dans le cloud, gratuit, illimité, chiffré à la volée, avec synchronisation des fichiers possible sur tous les terminaux et sans aucune limite de transfert de données.

Mais la cerise sur le cupcake pour nombre d’anciens utilisateurs de Megaupload c’est que Kim Dotcom promet que la plupart des comptes clôturés consécutivement à la fermeture de Megaupload par les autorités seront restaurés « avec des privilèges Premium sur le nouveau Megaupload ». Le trublion avance même le chiffre de « 100 millions » d’utilisateurs le premier jour, qui seront prévenus par email.

Megaupload 2.0 bénéficiera d’un nouveau code basé sur les dernières technologies et bien évidemment aucun serveur ne sera hébergé aux États-Unis ou n’utilisera un domaine sous contrôle US, évitant ainsi « l’Empire de la surveillance de masse ».

[Fin mise à jour]

Outre ses tracas judiciaires avec la Nouvelle-Zélande concernant son éventuelle extradition vers les États-Unis, on avait laissé Kim Dotcom en août dernier passablement échaudé par sa dernière aventure avec Mega, le successeur désigné de Megaupload, fermé avec perte et fracas par les autorités après un raid sur sa villa néo-zélandaise digne des meilleurs blockbusters hollywoodiens.

« Je ne fais plus confiance à Mega. Je ne pense pas non plus que vos données soient en sécurité sur Mega », expliquait-il alors.

En cause ? La « prise de contrôle hostile d’un investisseur chinois », dont Dotcom précisait qu’il était « d’ailleurs recherché en Chine pour fraude ». Ce que la nouvelle direction avait démentie.

Face à ces déconvenues, Kim Schmitz, de son vrai nom, n’avait d’autre choix que de lancer une nouvelle plateforme concurrente, open source et à but non lucratif. Celle-ci proposerait donc un stockage de données gratuit, illimité et chiffré grâce aux dons de la communauté.

Et puis, plus rien. Jusqu’à ce tweet :

Un nouveau site est donc en préparation et proposera 100Gb de stockage cloud, le service sera doté d’un chiffrement « à la volée », avec synchronisation des fichiers possible sur tous les terminaux et sans aucune limite de transfert de données.

Et quand un twittos s’interroge sur ce nouveau Mega, Kim Dotcom rétorque sans détour que ce sera « beaucoup mieux que Mega », avec de « nombreuses améliorations » et un service beaucoup plus facile à utiliser. Il le prédit même, « vous allez adorer ».

Le trublion ne donne pas de date de lancement officielle, mais le hashtag #5thRaidAnniversary est pour le moins évocateur. La nouvelle plateforme pourrait donc être lancée en janvier 2017, date anniversaire de la fermeture de Megaupload par les autorités.

Kim Dotcom est toujours sous le coup d’une procédure d’extradition. Les États-Unis l’accusent de fraude, association de malfaiteurs, blanchiment d’argent, actes de racket et violation du droit d’auteur. Les États-Unis accusent Kim Dotcom de s’être enrichi de quelques 175 millions de dollars et causé un préjudice de 500 millions de dollars aux ayants droit, dont la puissante Motion Picture Association of America (MPAA), avec Megaupload.