[Yahoo] Des résultats en demi-teinte et le gâchis Tumblr

Business

Par Elodie le

Yahoo a présenté ses résultats financiers. Si le chiffre d’affaires repart à la hausse, le groupe accuse des pertes, plombé par la dépréciation de Tumblr racheté pour une somme folle en 2013. Toujours en vente. Pour éviter de rebuter tout potentiel acquéreur, Yahoo n’a d’autres choix que d’opter pour l’optimisme.

yahoo_résultats_tumblr

Ce lundi 18 juillet, Yahoo publiait ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2016. Des résultats scrutés à la loupe par le marché et les potentiels acquéreurs de l’ancienne pépite du web, toujours en vente.

Loin d’être excellents, ils n’ont pourtant rien de catastrophique : le chiffre d’affaires est reparti à la hausse pour s’établir à 1,3 milliard de dollars ce deuxième semestre (contre 1,2 milliard à la même période l’année dernière). Si on y regarde de plus près, il avoisine plutôt les 1,055 millions de dollars, voire 841,2 millions de dollars : autrefois directement déduites du CA, les commissions versées aux différents partenaires s’inscrivent désormais dans les coûts d’acquisition de trafic. Grâce à son contrat signé en 2009, Microsoft a ainsi perçu 252 millions de dollars de revenus publicitaires émanant des Bing Ads diffusés sur Search, le moteur de recherche de Yahoo.

Mais cette relative embellie se voit plombée par des pertes de 440 millions de dollars au 2e trimestre alors qu’elles n’étaient que de 22 millions il y a un an.

Comme le précise Yahoo, ce chiffre s’explique en partie par la charge de dépréciation de Tumblr qui tombe à 482 millions de dollars. Pourtant rachetée 1,1 milliards de dollars en 2013, Yahoo avait promis de « ne pas faire foirer »Tumblr, Marissa Mayer s’était même fendue d’un GIF animé « Keep calm and carry on ». Las, alors que Tumblr devait rebooster l’image désuète de Yahoo, laissé libre de mener sa barque en toute indépendance, la promesse n’aura pas suffit et Yahoo revoit sa valeur à la baisse.

Alors que la firme est toujours en vente, le groupe n’a d’autres choix que de minimiser ses résultats en valorisant certains produits par rapport à d’autres. Yahoo peut ainsi miser sur le mobile dont les revenus continuent d’augmenter à 378 millions de dollars (+66%).

Les offres de rachat sont « toujours à l’étude ». Verizon est prêt à mettre 3 milliards sur la table pour s’offrir les activités historiques de Yahoo, certaines offres auraient même atteint 5 milliards de dollars.

Source: Source