Verizon met 3 milliards sur la table pour racheter Yahoo

Business

Par Malo le

Yahoo ne se revendra pas aussi cher qu’espéré. L’acheteur le plus offrant est Verizon et ne mettra pas plus de 3 milliards.

Verizon1

Les activités en ligne de Yahoo (moteur de recherche, sites et régie publicitaire) ont été déclarées à vendre depuis le début de l’année et les potentiels acheteurs étaient nombreux au départ. Mais après les premiers offres de rachat, beaucoup se sont désistés. On apprend aujourd’hui que Verizon, la société américaine de télécoms, a lancé une deuxième offre à 3 milliards de dollars. C’est la proposition la plus solide pour le moment, mais on attend encore l’offre de TPG, une firme d’investissement privée basée à San Francisco.

Pourtant, ces 3 milliards sont assez ridicules par rapport aux sommes atteintes au moment des premières offres. Les potentiels acheteurs avaient mis jusqu’à 8 milliards sur la table. Mais l’annonce du ralentissement des activités de Yahoo par Marissa Mayer le mois dernier a fait chuter les offres. CNBC Now rapporte que les nouvelles propositions de rachat, entre 2 et 3 milliards de dollars, seraient inférieures à la plus petite des offres précédant l’annonce.

Parmi les sociétés intéressées par le rachat des activités Internet de Yahoo, on trouvait Alphabet (Google), Time Inc., Comcast ou même AT&T. Mais elles se sont désistées avant les premières propositions en avril. Yahoo souhaite céder son moteur de recherche, ses sites d’actualité et sa régie publicitaire pour ce qui est de ses activités en ligne. Yahoo Japan et les parts de la firme dans la société Alibaba sont aussi sur la table.

Source: Source