Un jeu de plateau Doom est en développement chez FFG

Par Cyril le

Doom plateau 3

Fantasy Flight Games, éditeur américain renommé pour ses nombreux jeux à licences (Star Wars, Le seigneur des anneaux, XCOM, Battlestar Galactica, Le trône de fer, Cthulhu, Gears of War…), a annoncé hier l’arrivée prochaine d’un jeu de plateau DOOM.

Créé par Jonathan Ying, un des co-créateurs d’Assaut sur l’Empire, et sobrement nommé DOOM the boardgame (une constante dans les adaptations de jeu vidéo), il s’agira d’un jeu asymétrique pour deux à cinq joueurs, l’un des participants se chargeant de diriger les hordes de démons. Deux campagnes de six missions seront incluses dans la boîte, chacune proposant des objectifs variés aux marines tandis que le joueur « démon » aura toujours le même : éliminer encore et encore les marines jusqu’à ce que leur quota de respawn soit épuisé.

Les marines (Alpha, Bravo, Charlie et Delta) commenceront avec le même nombre de points de vie et la capacité de sprinter, mais il sera bien évidemment possible de personnaliser son personnage en choisissant une classe (qui fournira éventuellement des armes spécifiques dès le début de la mission). Le système de jeu reprend les bases du deckbuilding, chaque marine disposant d’une pioche de dix cartes où il devra piocher à chaque tour une main qui définira ce qu’il peut faire. Les armes, packs de santé et autres équipements viendront grossir cette pioche au fur et à mesure de la partie, et le fait de pouvoir utiliser chaque carte de trois façons différentes (action principale, action bonus ou réaction) promet quelques dilemmes en cours de partie.

Deux mécaniques sont reprises du jeu vidéo : les exécutions au corps-à-corps sur un monstre qui n’a presque plus de points de vie, et le telefrag, qui consiste à éliminer automatiquement un monstre s’il se trouve sur le point de sortie d’un téléporteur emprunté par un marine.

Le joueur antagoniste ne sera pas en reste puisqu’il pourra faire apparaître des démons par les portails disséminés sur le plateau de plusieurs manières différentes, définies par la mission en cours et les cartes qu’il aura en main. Une carte dissimulée aux yeux des joueurs marines lui indiquera quel type de démon il peut faire apparaître en fonction de l’avancée de la partie, leur puissance allant bien sûr crescendo. Une pioche de cartes événements, définies par la mission en cours, lui permettra de surprendre régulièrement ses adversaires.

DOOM est affiché à 80 dollars sur la boutique de FFG pour un temps de jeu de deux à trois heures, et sortira en anglais à la fin de l’année 2016 (en attendant une probable future VF chez Edge).

Source: Source
stopwatch 6 min.