Exclusivement disponible sur Apple Music, le nouvel album de Frank Ocean est massivement piraté

Business

Par Olivier le

« Blonde », le nouvel album de Frank Ocean, était particulièrement attendu par les fans du chanteur, et pour cause : son précédent disque, « Channel Orange », date de 2012.

Hélas pour ses fans, l’artiste a choisi la voie de l’exclusivité : seuls les abonnés à Apple Music ont pu profiter des morceaux de « Blonde ». Cette sortie exclusive sur le service de streaming a presque naturellement provoqué un appel d’air vers le piratage. Et au petit jeu des exclusivités, Frank Ocean a sans doute beaucoup perdu.

D’après les données recueillies par Music Business Worlwide, ce nouvel album a été téléchargé illégalement plus de 750.000 fois (753.849 copies, très exactement) à la date du 25 août. À 9,99 $ pièce, cela représente plus de 7,5 millions de dollars de pertes virtuelles… Une partie de ceux qui piratent étant aussi susceptibles d’acheter le contenu, tout n’est pas perdu.

Mais à chaque fois qu’un album est proposé en exclusivité sur un service de streaming (Apple Music et Tidal sont assez forts dans ce domaine), le piratage augmente fortement. Cela avait été le cas pour « The Life of Pablo », de Kanye West (au moins 500.000 copies piratées).

Source: Source