Najat Vallaud-Belkacem interpelle Niantic pour chasser les Pokemon rares hors des écoles

Android

Par le

Entre les cahiers, les gommes et les crayons, les Pokemon risquent fort de se trouver une place au sein des classes lors de la rentrée scolaire qui approche à grands pas. Pour éviter que les plus rares d’entre eux ne se fraient un chemin dans la cour de récréation, Najat Vallaud-Belkacem a demandé à Niantic de les faire disparaître.

Pokemon

Même si l’engouement a commencé doucement à retomber, Pokemon Go devrait être présent sur les smartphones des collégiens et lycéens à la rentrée et ne manquera pas de les distraire. Sur le pied de guerre pour mettre en œuvre sa réforme du collège, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, a décidé de couper l’herbe sous le pied à l’application phare de l’été 2016. Pour des raisons de sécurité et de concentration pendant les heures de cours, elle a demandé à s’entretenir avec Niantic afin de faire disparaître les créatures des établissements scolaires.

Les Pokemon rares dans le collimateur du gouvernement

On l’admettra tous, attraper un énième Roucool, Rattata, Piafabec ou Nosferapti n’a rien d’enthousiasmant. Un Ronflex ou un Bulbizarre par contre, ça attire beaucoup plus l’attention. Pour éviter que la frénésie Pokemon Go ne hante les couloirs et que des attroupements de chasseurs ne se forment « dans et autour des établissements scolaires », Najat Vallaud-Belkacem a donc décidé qu’il serait mieux d’exclure les Pokemon rares.

On ignore pour l’instant si Niantic va donner suite à la requête audacieuse du ministère de l’Éducation nationale.

Source: Source