Sur IMDb, les acteurs sont désormais « virtuellement » immortels…

Cinéma

Par Henri le

On sait déjà que les stars d’Hollywood font tout pour paraitre plus jeunes. Cette nouvelle loi devrait bien les aider.

20160325-134622-g

Comme tous les êtres vivants, nous vieillissons. Nos chairs deviennent molles, nos visages se rident, et on commence à baragouiner des « moi, de mon temps » dans nos barbes. C’est l’histoire de la vie. Mais pas pour certaines stars hollywoodiennes, qui ne semblent pas souffrir des affres du temps. Il suffit de regarder Demi Moore, Jared Leto ou Jane Fonda pour s’en rendre compte.

La Californie a promulgué samedi dernier une loi qui permettra à de nombreux acteurs de l’état de garder leurs âges confidentiels s’ils en font la demande. Cela concerne notamment les plateformes comme IMDb ou StudioSystem, qui sont très fréquentées par les professionnels, et permettent aux acteurs de créer eux-mêmes leur profil.

alg-aniston-imdb-jpg

Protéger les acteurs contre la discrimination à l’embauche

La loi n’est pas là pour brosser les acteurs dans le sens du poil, mais servirait bel et bien à lutter contre la discrimination à l’embauche de ces derniers. L’âge serait en effet un facteur très important dans les castings et les sélections seraient très arbitraires. La SAG-AFTRA, une guilde qui regroupe plus de 165 000 acteurs, s’est réjouie de cette décision.

« La SAG-AFTRA travaille depuis des années pour arrêter les dommages aux carrières causées par la publication des dates de naissance sur des sites à abonnement utilisés pour le casting, comme IMDb »

benjaminbutton-poster

Les acteurs pourront désormais demander à ces sites de retirer leur âge et date de naissance sous un délai de seulement cinq jours. Cette mesure ne concerne pas vraiment les artistes connus puisque les fiches Wikipedia ne seront en revanche pas modifiées. Il faut donc espérer que les directeurs de casting jouent le jeu, et ne mettent pas directement de côté les acteurs qui ont décidé de cacher cette information.

Certains critiquent également cette décision en expliquant qu’elle allait à l’encontre des principes de la Constitution sur la liberté d’expression.

=