Chine : Apple investit 45 millions de dollars pour son tout nouveau centre de recherche

Apple

Par Henri le

Le monde du high-tech est en constante évolution. Il faut donc constamment investir dans le domaine de la recherche et du développement. Et la Chine est le nouveau point d’ancrage d’Apple.

15872315392_db816f4ebd_k-800x533

Tim Cook, PDG d’Apple, avait promis qu’il augmenterait ses investissements en Chine lors de sa récente visite, et il n’a pas menti. Le Wall Street Journal a effectivement indiqué que la firme de Cupertino a dépensé 45 millions de dollars dans un centre de recherche à Pékin.

Un possible Eldorado

Ce centre emploiera 500 personnes qui travailleront sur le développement de nouveaux produits hardware. Il devrait se situer dans le district de Wangjing et devrait permettre d’étendre son rayonnement en Chine. La société avait d’ailleurs déclaré que l’Empire du Milieu pourrait rapidement devenir son premier marché dans un avenir proche. On comprend également mieux l’investissement massif (1 milliard de dollars) qui a été fait dans Didi Chuxing, un important service de VTC qui a récemment fusionné avec Uber.

didi-chuxing

Un changement de stratégie

On sent donc que la firme change petit à petit de stratégie, alors que ses ventes globales régressent. Ce rapprochement avec la Chine va lui permettre de toucher des populations plus locales, mais faisant toujours partie d’un rang social confortable. Un segment qui grandit massivement et représente un marché florissant pour les produits de la marque.

Mais ce n’est pas tout, Apple aurait également pour projet de construire un data center aux alentours. Les dirigeants hésiteraient entre la Mongolie Intérieure ou la région de Zhangjiakou, au nord-est de la Chine. Vous l’aurez compris, le pays ne sera plus juste une simple usine pour Apple, qui a bien l’intention d’en faire un véritable pôle de développement.

foxconn-worker

Il faudra pour cela que les relations avec les cadres du gouvernement s’assouplissent, mais Tim Cook a déclaré qu’il était « très optimiste sur les opportunités à long terme avec ce grand pays ».