Décidez qui doit vivre ou mourir dans ce jeu mettant en scène une voiture autonome

automobile

Par Pierre le

Les voitures autonomes représentent l’avenir de l’automobile. Plus sûres, elles sont censées éviter les accidents. Mais dans certains cas, le choc est inévitable. Comment la voiture doit donc réagir ? C’est le sujet de ce mini-jeu créé par le MIT (Boston).

screenshot1

Jouez à Dieu

Dans ce mini-jeu, 13 situations vous sont présentées, chacune mettant en scène une voiture autonome. Et dans chaque situation, vous devez décider comment la voiture autonome doit réagir, et donc qui doit mourir dans l’accident.

Sauverez-vous les vieux ? Les jeunes ? Les riches ? Les pauvres ? Les sportifs ? Les groupes ? Les animaux ? Aucune solution présentée n’est bonne. Il s’agit juste ici de causer le moindre mal selon vos critères.

Un portrait-robot de la morale humaine

screenshot

Une fois le test complété, les résultats des autres “joueurs” seront comparés aux votes, comme dans un jeu Telltale. Ainsi, vous pourrez voir où vous vous placez par rapport à la morale moyenne des visiteurs du site.

Réaliser le test n’engage à rien. Néanmoins, son but est d’aider les chercheurs du MIT d’établir un profil type des décisions que devrait prendre un véhicule autonome en cas de pépin.

Source: Source

17 réponses à “Décidez qui doit vivre ou mourir dans ce jeu mettant en scène une voiture autonome”

  1. Malheureusement le test est biaisé dès le départ. Ce que je vais certainement chercher à faire, c’est minimiser les pertes (des piétons, bien sûr, car le danger c’est moi, pas eux). Et un piéton n’est pas une quille: il va (souvent) chercher à éviter la voiture. Sauf que pour ça, il faut être prévisible (éviter les zigzags), et lui faciliter la tâche (klaxon, plutôt passer derrière lui que devant).

    Quand on va tellement vite en ville qu’une collision frontale devient fatale (malgré les ceintures et l’airbag), on assume et on respecte les vies des piétons qui n’ont rien demandé.

    Les considérations d’âge, de sexe, de handicap, de minceur (!) prises en compte par ce test biaisent complètement ma logique, qui apparaît alors complètement immorale…

    • Vu que c’est une voiture autonome qui conduit, elle n’est pas sensé “tellement vite”, elle respecte les limitations de vitesse. Donc effectivement en ville avec une limitation à 50km/h, l’accident a peu de chance d’être mortel pour les passagers, mais cela pourrait être sur une départemental à 70km/h avec des passages piétons.

  2. Ouais c’est assez bidon, ça se veut test de morale mais c’en est rien… quand on te demande de choisir entre deux groupes dont le seul point discriminant et le sexe ou le poids ça donne une idée des situations.

  3. Si quelqu’un est sur la route à une distance qui fait que la voiture ne peut pas freiner c’est qu’il est en tort et qu’il s’est limite jeté sous ses roues… je ne pense pas que le conducteur devrait faire les frais de cette imprudence. Si le choix est numérique, c’est très simple de tuer n’importe quel conducteur, il suffit qu’un groupe se précipite sur la route et l’IA jette le conducteur dans le décor puisque plusieurs vies > une seule.

  4. Bon, j’ai vite arrêté le test. Je suis tombé sur un cas choisir entre tuer 5 hommes ou tuer 5 femmes. Fantastique…
    De plus le choix est trop binaire pour être intéressant. Il vaut mieux klaxonner et se prendre la rambarde et tenter un truc zarbi plutôt que viser un groupe plutôt qu’un autre. Et c’est ce que la voiture doit pouvoir calculer.
    Dernier point, le choix de la voiture de tuer à coup sûr son conducteur ne doit pas exister. Personne n’achèterait une voiture qui chercherait à te tuer en cas de dysfonctionnement.

  5. A l’heure ou on cherche a limiter les traffics des villes, en valorisant le transport en commun, je ne comprend pas l’engouement des voitures autonomes en ville. pour des trajets type autoroutes ou nationales oui mais en ville c’est pas tres pertinent car les décés dues aux accidents de la route sont moins importants. Quant aux scénarios “ils se jette sur la route pour tuer le conducteur” faut se calmer sur les fantasmes hein…

  6. Ho la vache…

    Le retard se compte plus en jour, mais en mois ! Ca fait 4 mois que ce truc existe…

    Ca, c’est de l’actu !

  7. vraiment trop noir ou blanc ces choix. sur toutes les situations il y a aussi la possibilité d’envoyer la voiture dans le décor qui n’est jamais proposé. de plus une des situations nous demande de choisir entre des gens habillés de façon urbaines ou sportives. quel intérêt pour le logiciel ?

    il ferait mieux d’apprendre au logiciel à analyser des vrais accidents où le réflexe du conducteur a sauver des vies.

    Perso j’en ai vu un, une fois, qui me restera toujours en mémoire, une moto sur une longue avenue, un gamin traverse en vélo d’un coup, impossible à prévoir, le motard avait le choix de l’écraser, ou de freiner sec et de surement s’envoyer en l’air dans la chute, il a pris la 3e option, il a passé sa jambe de l’autre coté de la moto, il l’a couché au sol et s’est assis sur le carénage en la laissant glissé jusqu’à l’arrêt total contre la bordure, j’avais jamais vu un truc comme ca, même pas dans un film … respect pour la décision en 1milliéme de seconde et la cascade !

  8. comme dit par certains,
    la voiture est conçue pour protéger au maximum ses occupants, et en ville, aux vitesses autorisées (donc respectées par le véhicule autonome), les passagers devrait sans sortir sans trop de dégâts.

    Les piétons sont bcp plus vulnérables.

    Si j’étais programmeur, je cracherais la voiture

    • sur Nationale, à 90km/h, c’est encore un autre problème.
      Mais les dommages causés aux piétons seront toujours supérieurs aux dommages causés aux passagers.

      après, il y a les autres, et leurs comportements dangereux (feux rouges brûlés, vitesse excessive, etc…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *