Sacré succès pour la fusée de Blue Origin, qui réussit son test d’éjection d’urgence

Espace

Par Henri le

La multiplication des acteurs en termes de recherche spatiale permet de créer une saine émulation. Et Blue Origin peut être fier de son dernier lancement.

blue-origin

Jefff Bezos doit avoir le sourire aux lèvres. Le patron d’Amazon et de la société spatiale Blue Origin a en effet pu assister à un petit exploit de la fusée New Shepard qui appartient à la firme.

Un spectaculaire test d’éjection d’urgence réussi

Cette dernière a parfaitement réussi le test d’éjection d’urgence de sa capsule, alors qu’elle était en pleine phase d’accélération. Une procédure censée protéger les astronautes en cas de fortes avaries au décollage.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo à partir de la 52e minute, le décollage a duré 45 secondes avant que le centre ne provoque la séparation de la capsule, ici inhabitée et de la fusée. New Shepard se trouvait alors à 5 kilomètres d’altitude et progressait à une vitesse de 780 km/h. Ce tweet de Jeff Bezos montre une séparation particulièrement propre.

La capsule a par la suite réalisé un petit looping avant de se stabiliser. 20 secondes plus tard, trois petits parachutes se sont ouverts, rapidement suivis par les principaux. Elle a ensuite atterri 4 minutes plus tard, à une vitesse de 24 km/h.

Blue Origin récupère sa fusée, indemne

Plus impressionnant encore, le reste de la fusée n’a pas été détruit malgré la pression des 35 tonnes de gaz brûlant envoyé par la capsule. Sa trajectoire n’a pas été modifiée et elle s’est même reposée au bon endroit, six minutes après son décollage.

C’est un véritable succès pour Blue Origin dont le but à long terme est d’envoyer des touristes ou des satellites en orbite basse (à environ 100 kilomètres d’altitude). Ces avancées vont, à l’avenir, permettre d’abaisser le coût d’accès à l’espace, ce qui est une excellente nouvelle pour le futur de l’humanité.