Sea Bubble : Alain Thebault veut “uberiser” la Seine avec de petit véhicules volants

Automobile

Par Auré le

Imaginé par Alain Thebault (l’inventeur de l’Hydroptère) et son complice Anders Bringdal, le Sea Bubble est un petit véhicule à mi-chemin entre la voiture et le bateau qui devrait permettre aux citadins de se réapproprier les cours d’eau.

seabubble1

Bientôt capable de transporter jusqu’à 5 personnes, ce petit véhicule encore au stade de prototype serait doté d’ailes sous-marines pour propulser sa structure à 70 cm au-dessus des flots grâce à la pression de l’eau.

“On utilise le même système qui permet aux avions de voler. L’air qui passe au-dessus de l’aile génère une portance”, explique Alain Thébault.

Des véhicules “sans impact sur l’environnement” pour désengorger le trafic dans les villes, promet la start-up.

Silencieux et écologique, le dispositif s’est inspiré de l’hydroptère pour réduire les remous de leur premier prototype électrique à l’échelle 1/8ème et ainsi limiter les nuisances pour les occupants des berges et des péniches.

“Nous avons choisi ces dimensions parce que c’est plus économique que de le produire à taille réelle”, explique Anders Bringdal. “Il nous aura fallu quatorze prototypes pour atteindre le résultat escompté, avec une parfaite sécurité pour les occupants et zéro remous”.

En bonne start-up, les deux fondateurs ont commencé à gérer leurs opérations depuis plusieurs garages dont celui de Philippe Perrier, ancien directeur du programme Rafale, dans lequel ils ont imprimé les premiers prototypes en 3D.

À terme, les SeaBubbles taille réelle devraient être fabriqués à partir de l’année prochaine, chez un sous-traitant d’Airbus Hélicoptère, grâce aux 400 000 euros déjà levés par la start-up. À noter qu’Emmanuel Macron aurait déjà commandé deux premiers modèles pour les douaniers de Bercy.

Dans un premier temps, les Sea Bubbles fonctionneraient à la manière des véhicules avec chauffeur (VTC), par le biais d’une application. Mais à terme, ses créateurs souhaitent les rendre complètement autonomes pour en faire un véritable moyen de transport en location.

Source: Source