Le navigateur Vivaldi contrôle les lumières Hue

Android

Par Olivier le

Vivaldi est un navigateur web qui mérite d’être connu. Ou du moins essayé une fois ou deux pour en percevoir le potentiel ! Dans un environnement dominé par un ou deux navigateurs, il faut faire preuve d’originalité pour s’imposer.

Et à ce petit jeu, Vivaldi n’est pas mauvais. Développé par le cofondateur d’Opera Jon von Tetzchner, ce navigateur se destine aux internautes aguerris qui ont besoin de fonctions de personnalisation avancées. La version 1.5 apporte une nouveauté inattendue : elle ouvre à Vivaldi la possibilité de contrôler les lumières Hue. Dans le genre, c’est une première…

Pour que le logiciel communique avec les ampoules, il suffit que l’ordinateur fonctionne sur le même réseau wi-fi que l’installation lumineuse de la maison. Par contre, le contrôle est limité puisque les lumières reproduisent la couleur du thème de Vivaldi. Il n’est pas possible de modifier une teinte « à la main » depuis le navigateur… Toutefois, c’est un début.

Source: Source

4 réponses à “Le navigateur Vivaldi contrôle les lumières Hue”

  1. Encore un navigateur ! Heu… on n’avait pas dit qu’on arrêtait ? Ça va devenir une addiction. J’en ai déjà trois sur mon PC et quatre sur mon smartphone.
    Est-ce qu’au moins il ferme automatiquement les pop-up d’info sur les cookies celui-là ?
    Parce que faut pas se leurrer, la prochaine grande révolution des navigateurs sera l’auto-clic anti-info-cookie. 😉

    • M’enfin y’a les adblockers pour ça… Bon ok, pour être safe 100% faut en faire tourner deux en même temps…Mais ça marche, et parfaitement !

      • Ben si tu le dis…. C’est que tu dois toi aussi les collectionner… Moi, j’en vois pas l’intérêt… Contrairement aux moteurs de recherches…

        • Bien vu ! Mais c’est le chien qui se mord la queue si tu vérifie le bon affichage de tes pages web sur un navigateur utilisé uniquement par des programmeurs… Mais bon, ta réponse reste pertinente car face aux mastodontes du web, des alternatives doivent exister pour éviter l’exclusivité qui engendre le contrôle. J’ai donc tord sur ce coup là, merci de ta réaction saine, j’apprécie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *