[Violences faites aux femmes] Le 3919 lance son application mobile

Android

Par Elodie le

Afin de rendre l’accès à son dispositif plus simple pour les victimes, le 3919 lance son application et refond son site internet pour le rendre plus interactif.

3919-application-violence-femmes
capture d’écran – L’appel

À l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, qui a eu lieu le 25 novembre dernier, le 3919, le centre d’appel national pour les victimes, a lancé son application et modernisé son site internet.

La plateforme écoute, informe et conseille les victimes de violences ou leur entourage et les oriente vers les structures adaptées à proximité. Avec cette nouvelle application, disponible sur Android, le 3919 espère toucher un plus large public, notamment les jeunes, et faciliter encore plus la démarche des victimes. L’application bénéficie d’une touche pour appeler directement le 3919, propose un test pour établir un diagnostic sur les violences subies et délivre des coordonnées d’associations.

Une application pour les victimes

Le site a été repensé pour « être plus interactif, plus abordable pour les victimes, surtout les jeunes, mais aussi les tiers, qui cherchent des informations pour aider un proche », a indiqué la présidente de la FNSF, Dominique Guillien-Isenmann. Le site présente désormais une vidéo de sensibilisation produite par la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), de la documentation, des publications et communiqués.

Une campagne d’affichage a également été lancée sur les réseaux sociaux et le territoire pour faire connaitre le 3919.

« Lors d’une semaine comme celle-ci, où on parle plus des violences faites aux femmes, il faut donner une visibilité supérieure à ces dispositifs. On voit bien que quand elles les connaissent, les femmes appellent et signalent davantage », souligne ainsi la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol.

En 2015, la hotline a reçu 65 803 appels et en a traité 48 863, des chiffres en légère baisse par rapport à l’année précédente où plus de 72 138 appels ont été passés et 50 780 traités. Des appels provenant majoritairement de l’Ile-de-France, de Rhône-Alpes, de Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Nord-Pas-de-Calais.