[MàJ] Zone Téléchargement mis à terre par la gendarmerie

Sur le web

Par Elodie le

Pas de répit pour les sites pirates qui tombent un à un sous les coups des autorités. Dernière victime en date : Zone Téléchargement, très prisé des internautes français. Trois personnes ont été placées en garde à vue.

gendarmerie_ferme_zone_telechargement
Les Inconnus

Mise à jour : Le site zone-telechargement.com est à nouveau en ligne, sans plus d’explication. Le service de lien fourni via DL protect, également fermé par la gendarmerie, est down quant à lui. Nous vous tiendrons informés de la suite des événements dès que nous aurons plus d’informations.

zone-telechargement-online
capture d’écran prise à 14h ce mardi 29 novembre

C’était l’un des sites de téléchargement les plus connus et consultés de la toile, le premier dans sa catégorie. Depuis le 28 novembre, le rideau est tombé : la gendarmerie nationale a annoncé – sur Twitter et sa page Facebook – la fermeture de Zone Téléchargement, créé en 2011.

L’un des sites les plus consultés de France

Après TorrentHound en septembre dernier, Torrentz un mois plus tôt, KickassTorrent ou The Pirate Bay, les autorités viennent donc d’épingler un autre site de téléchargement illégal (films, musiques, séries, jeux) à son tableau de chasse.

Comme le précise la gendarmerie nationale dans son tweet, cette fermeture est le résultat d’une enquête de la section de recherche de Toulouse, 7 personnes ont été arrêtées, dont 3 placées en garde à vue, a précisé une source à l’AFP. Celle-ci précise en outre que cette enquête fait suite à une plainte déposée en novembre 2014 par des membres de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) et de la Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musiques (Sacem).
Aujourd’hui, un message d’erreur apparaît sur le site en lieu et place de la page d’accueil.

zone-telechargement-ferme-gendarmerie

La gendarmerie estime le préjudice subi par les ayants droit à 75 millions d’euros. Le centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), qui a mené l’enquête, est également à l’origine de la fermeture du site What.CD la semaine dernière, un site rassemblant l’une des plus importantes communautés de torrents musicaux.

3,7 millions de visiteurs en moyenne

Sur Twitter, les réactions ne se sont pas fait attendre et beaucoup d’internautes affichent le hashtag #JesuisZoneTelechargement.

Selon les données Alexa Internet (groupe Amazon), au 8 mars 2016, Zone Téléchargement était le 15e site web le plus visité en France. Il comptabilisait en moyenne 3,7 millions de visiteurs uniques.

Source: Source