[Rogue One] On a demandé à Gareth Edwards si c’était pas trop dur de réaliser un film dont on connaît déjà la fin

Cinéma

Par Pierre le

Nous avons eu la chance de rencontrer Gareth Edwards, le réalisateur du très attendu Star Wars Rogue One. Pendant une demi-heure que vous avez pu suivre en direct sur notre compte Facebook, nous avons pu l’interroger sur son film, sa relation avec Star Wars… et sur les secrets de ce nouveau volet !

screenshot

Journal du Geek : Étiez-vous un fan de Star Wars avant de réaliser Rogue One ?

Gareth Edwards : Oui, définitivement. J’ai probablement regardé Star Wars, le premier film de 1977, tous les jours quand j’étais enfant. Je peux même vous dire une anecdote. Lorsque je faisais des voyages en voiture avec mes parents pour aller voir mes grands-parents, cela prenait deux heures. Et parfois, pour passer le temps, je récitais le script par cœur. Et je n’aurai jamais imaginé un jour réaliser un film comme Star Wars.

Quel est le défi de raconter une histoire dont on connait déjà la fin ?

Ah non, nous ne connaissons pas la fin ! Nous utilisons de nouveaux personnages. C’est comme réaliser un film sur la Seconde Guerre mondiale, car nous connaissons tous la fin de la guerre. Mais nous découvrons la fin des personnages pendant le film. Quand nous créons une histoire, nous créons des personnages que le public aura envie de suivre. J’ai envie que le public voit le film et sois surpris.

Parlez-nous d’Orson Krennic, ce nouveau méchant. Quel est son rôle et en quoi se différencie-t-il d’un méchant comme Tarkin ?

Orson Krennic (Ben Mendelsohn) est le méchant  principal de Rogue One
Orson Krennic (Ben Mendelsohn) est le méchant principal de Rogue One

Nous avons vu Tarkin et beaucoup d’officiers impériaux avec un air très “britannique”. Je pense que les Anglais font de bons méchants. Mais je voulais faire de Krennic un personnage de la classe ouvrière qui a gravi les échelons grâce à ses compétences et non grâce à ses privilèges. Ben Mendelsohn, qui incarne Krennic, a fait un travail fantastique. Il y a une rivalité entre Krennic et les autres officiers de l’Empire car il ne fait pas partie du club, de la noblesse, et il dispose de méthodes extrêmes… Il utilisera tous les moyens pour arriver à ses fins. Le meilleur moyen de raconter l’histoire de Krennic et de le comparer un peu à Steve Jobs. Il ne fait pas les choses lui-même, mais il a une vision. C’est un génie.

Dans le dernier trailer, nous devinons une silhouette familière. Est-ce que le grand Moff Tarkin sera dans le film ? Si oui, son rôle sera-t-il important ?

Est-ce Tarkin ?
Est-ce Tarkin ?

Malheureusement, Peter Cushing, l’interprète de Tarkin dans le premier film, nous a quitté (ndlr : Wayne Pygram reprenait le rôle dans l’Épisode III), et si nous avions choisi de le mettre dans le film, cela aurait été difficile…

Des lecteurs nous demandent si nous verrons Obi-Wan dans le film.

Non. Mais il y aura d’autres surprises pendant le film ! Je n’en dirais pas plus.

Rogue One répondra-t-il à LA question majeure ? Pourquoi l’Étoile Noire dispose-t-elle d’un point faible aussi exposé ?

(Rires) Ce serait intéressant si la chose était expliquée, non ? Vous avez attendu la réponse trente ans et Rogue One sort dans quoi, 15 jours ? Encore un peu de patience !

Rogue One: A Star Wars Story Death Star Ph: Film Frame ©Lucasfilm LFL

Dans l’ancien univers étendu, le vol des plans de l’Étoile Noire avait déjà été raconté à plusieurs reprises. Ces histoires vous ont-elles inspirées ?

Pour être honnête, non. Nous avons décidé de repartir de zéro. Nous avons surtout travaillé sur la base d’Un Nouvel Espoir, repérant tous les petits détails expliquant le vol des plans de l’Étoile Noire pour construire cette histoire. Une fois Rogue One vu, vous allez tout de suite avoir envie de revoir le premier Star Wars !

Une partie de l’intrigue semble se dérouler sur la planète Jedha, une planète qui, selon le site officiel, est le berceau de la culture Jedi. Comment avez-vous contribué à faire sentir au spectateur l’importance de cette planète ?

Jedha, une planète qui sera importante dans Rogue One
Jedha, une planète qui sera importante dans Rogue One

Déjà, il faut garder en tête qu’il n’y a plus de Jedi à l’époque du film, tous étant morts ou cachés. Mais pour moi, les Jedi et la Force font partie intégrante de l’univers Star Wars. Je ne pouvais pas imaginer un film où la chose serait passée sous silence. Le truc, c’est que dans Star Wars, Luke Skywalker est un peu comme le messie, et on peut faire le parallèle avec le catholicisme. De ce point de vue, Jedha est un peu comme la Jérusalem ou La Mecque de Star Wars. Nous sommes partis du fait que la Force était une religion et que la foi déclinait, surtout à Jedha où l’Empire règne. Et on voulait faire sentir que si quelque chose n’arrivait pas très vite, la foi allait disparaître.

Kathleen Kennedy a fait savoir dans Vartiety qu’il n’y aurait pas de texte défilant au début du film. Comment gérez vous le fait de rompre avec cette tradition de la saga ?

screenshot-22

Le film est unique et ne fait pas partie de la saga. Dans un film Star Wars classique, il y a des choses qui se passent entre les différents volets et vous devez les expliquer. Je vais un peu spoiler, mais Rogue One débute de manière différente, par un prologue se déroulant dans le passé. Cela remplace un peu le texte défilant. Et sachant que le film n’est pas inclu dans la saga, cela aurait été étrange de voir ce texte apparaître au début. Si c’était juste faire un texte défilant pour en faire un…

Les reshoots ont inquiété beaucoup de fans au début de l’été. Que pouvez-vous leur dire pour les rassurer ?

C’est plutôt normal en fait. Même pour Monsters, mon premier film, nous avons tourné une grande partie du film puis nous sommes revenus pour les détails. Ça a toujours fait partie du plan et je pense que la réalisation de films est maintenant moins linéaire avec toute la technologie. (…) Et le film qui va sortir est le film que nous avions imaginé au tout début.

Saw Gerrera, interprété par Forest Whitaker, était déjà apparu dans la série The Clone Wars et vous avez choisi de l’inclure dans le film. Comment avez-vous joué avec cet héritage ?

C’est venu car nous parlions des personnages que nous voulions mettre dans le film et nous avons établi que nous souhaitons inclure un personnage qui fait le bien mais avec des méthodes extrêmes, quitte à en devenir mauvais. Toutes les sensibilités sont présentes dans la Rébellion, même les extrémistes. Nous avions besoin d’un personnage comme Che Guevara. Et en réalité, il existait déjà, c’était Saw Gerrera que George Lucas avait inventé. Nous l’avons étudié et décidé qu’il serait parfait pour notre histoire.

Saw Gerrera (Forest Whitaker), un personnage qui intrigue les fans
Saw Gerrera (Forest Whitaker), un personnage qui intrigue les fans

Maintenant que Rogue One est terminé, quel est votre prochain projet ?

Partir en vacances ! Sur Scarif, peut-être (ndlr : planète paradisiaque qui sera dans Rogue One) ! Après avoir fait un Star Wars, vous avez forcément besoin de repos !