Chargeurs listés chez les revendeurs : la Nintendo Switch pourrait bien passer le pas de l’USB-C

Par Kocobe le

La filière australienne du revendeur EB Games a listé sur son site quelques accessoires pour la Nintendo Switch avant de les retirer en catastrophe. Certains d’entre eux suggèrent que la console s’alimenterait via un port USB type C.

nintendo-switch-8

« Câble de chargement USB-A vers USB-C compatible avec la console Nintendo Switch », voici la description indiquée sur cette page avant que EB games ne l’enlève. Toutefois, le site Techno Buffalo a eu la bonne idée de prendre une capture d’écran au moment ou elle était encore en ligne.

switch-usb-c

Cela serait un vrai petit bouleversement dans les habitudes de Nintendo qui, jusqu’à présent, utilisait uniquement des formats propriétaires. Cela était d’autant plus embêtant qu’à partir des 3DS XL et dans le but de réduire les coûts, la console n’était plus fournie avec son chargeur qu’il fallait alors acheter à part.

Un chargement rapide pour compenser une batterie trop vite à plat

Si l’avènement de l’USB-C sur Switch se confirmait bel et bien, cela signifierait également une vitesse de chargement plus rapide. En effet, ce standard permet théoriquement de délivrer jusqu’à 100 W de puissance selon les profils. Peu de chance que ce soit effectivement le cas, mais ça sera certainement plus rapide que le format actuel, limité à 900 mA (contre 2 à 5 A pour l’USB-C).

Ces fuites vont dans le sens de certaines affirmations tenues sur le site Let’s Play Video Games qui s’est démarqué pour un certains nombres de rumeurs crédibles ces derniers mois. Ce dernier affirme depuis octobre que la Switch utilisera bel et bien le standard USB-C pour son alimentation. Le choix de ce port aurait été fait pour contrebalancer une faible durée de vie de la batterie lors des utilisations nomades de la console.

On devrait avoir la confirmation de toutes ces informations le 13 janvier prochain, date durant laquelle Nintendo en révélera plus sur la Switch. À cette même date, nous aurons par ailleurs la possibilité de mettre nous-mêmes la main sur la machine. Attendez-vous à des retours de notre part peu de temps après.

> Via Ars Technica