Google souhaite tourner à 100 % grâce aux énergies renouvelables dès 2017

Ville de Geeks

Par Auré le

Avec plus d’une dizaine de data centers à travers le monde et des services utilisés par des milliards d’individus, Google consomme à lui seul 5,7 térawatts-heures par an, soit presque autant que la ville de San Francisco (850 000 habitants). Pourtant, le géant de Mountain View s’engage à présenter un bilan carbone neutre depuis bientôt 10 ans.

Crédit image : Paolo Dala
Crédit image : Paolo Dala

Fière de ses résultats, la firme entend bien poursuivre dans cette direction et s’engagera dès 2017 à acheter suffisamment d’énergie issue des sources renouvelables (solaires et éoliennes) pour couvrir la totalité de ses besoins.

greent-wp-charts-cumulative-corporate-renewal-width-2000

Bien que leurs infrastructures soient toujours raccordées aux réseaux classiques (centrales nucléaires et à charbon des fournisseurs d’électricité traditionnels), Google s’assurera désormais que l’intégralité de ses consommations énergétiques soit “virtuellement propre”. Autrement dit, elle achètera en continu à une vingtaine de producteurs d’énergie éolienne et solaire l’équivalent de sa consommation électrique pour une puissance cumulée permanente de 2,6 gigawatts qui devrait en faire le plus gros acheteur au monde d’énergie renouvelable.

google_ppa-width-1771

« Aujourd’hui, nous sommes la plus grande entreprise au monde à acheter de l’énergie renouvelable, avec pour objectif de passer la barre des 2,6 gigawatts d’énergie solaire et éolienne. C’est plus important que la plupart des fournisseurs d’électricité et près de deux fois plus que les 1,21 gigawatt qui ont été nécessaires pour envoyer Marty McFly dans le futur » peut-on lire sur le blog de la marque.

Une position dominante qui pourrait lui permettre de négocier les prix à l’avenir d’autant que plus que les coûts de l’éolien et du solaire ont diminué de 60% et 80% ces six dernières années.

google_stats-width-2000

Source: Source