Donald Trump va rencontrer les ténors de la Silicon Valley

Business

Par Jules le

Les géants du secteur de la nouvelle technologie vont pouvoir faire part de leurs inquiétudes au Président des États-Unis vis-à-vis de sa politique.

donald-trump-simpson

Une chose est sûre, lors de sa campagne pour briguer la Maison-Blanche, Donald Trump n’était pas en odeur de sainteté auprès des multinationales de la Silicon Valley. Nombreux sont ceux à lui avoir préféré Hillary Clinton dans la course présidentielle. Il faut dire que le candidat républicain, qui depuis a été élu à la tête de la première puissance mondiale, n’a rien fait pour s’attirer les faveurs des géants de la nouvelle technologie. Pire, son administration prévoit de redéfinir la neutralité du Net, de limiter l’utilisation du chiffrement, de stopper la fabrication des produits à l’étranger, comme l’iPhone par exemple, ou encore de réguler l’immigration (ce qui n’est pas du tout du goût de Google ou Microsoft).

Une Silicon Valley divisée

Pas rancunier, Donald Trump va tenter de renouer le dialogue avec les acteurs majeurs de l’économie américaine. Le futur 45e président des États-Unis a invité les patrons des différentes entreprises à venir le rencontrer le 14 décembre prochain. Selon le site Recode, plusieurs PDG ont déjà répondu présents. Ainsi, Tim Cook (Apple), Larry Page (Google), Satya Nadella (Microsoft), Sheryl Sandberg (directrice des opérations de Facebook), Chuck Robbins (Cisco), Virginia Rometty (IBM) Safra Catz (Oracle) et Brian Krzanich (Intel) ont fait savoir qu’ils se rendraient à New-York pour rencontrer Donald Trump. Même Jeff Bezos, PDG d’Amazon et farouche opposant du milliardaire républicain, devrait rejoindre la réunion.

Mais tous ne feront pas le déplacement. Recode avance que les PDG de Netflix, Uber, Airbnb, Dropbox, HP, Salesforce et Twitter seront eux absents. Jack Dorsey (Twitter) a d’ailleurs expliqué à Recode qu’il ne savait pas s’il était invité.