Les soldes Steam d’hiver arrivent cette semaine, l’occasion de réfléchir à la manière dont nous dépensons pour nos jeux

Par Corentin le

Comme souvent, c’est PayPal qui offre la primeur de l’information sur la date d’ouverture des soldes Steam d’hiver. Elles sont prévues pour le 22 décembre prochain. Oui, oui, ce jeudi.

soldes-steam-noel-640

La date a été donc révélée par la société de paiement en ligne. En échange d’un tweet avec un hashtag promotionnel, il était possible d’avoir la date. Pas besoin de vous donner cette peine, Kotaku UK l’a déjà fait pour vous.

tweet-paypal

Mon opinion à un euro [-50 %] sur les soldes Steam

Les soldes Steam sont une belle occasion de remplir à moindres frais votre ludothèque Steam. Cependant, j’attire votre attention sur les aspects parfois pervers de cette opération pourtant alléchante et traditionnelle de Valve. En effet, si un jeu vous fait vraiment envie, essayez donc de considérer la possibilité de l’acheter à un tarif un peu plus élevé, voire plein, afin de soutenir le studio qui en est à l’origine. Si vous en avez les moyens, bien entendu.

Ces événements trimestriels (voire encore plus fréquents que ça) représentent pour la plupart des développeurs les seuls moments avec les quelques jours suivant le lancement où le plus gros des ventes peut se faire. De nos jours, le public de Steam, abreuvé de réductions à longueur d’année, n’achète plus sans l’étiquette verte indiquant que le jeu est en promotion, véritable sésame sans lequel aucune transaction ne semble possible. Qui peut lui jeter la pierre ? C’est naturel d’aller vers le prix le plus bas, après tout.

Les développeurs se retrouvent ainsi dans l’obligation de mettre une réduction s’ils veulent vendre leur jeu. Ou bien de surestimer le prix au lancement pour que le tarif reste correct après réduction (pénalisant ainsi les primo-acheteurs). Le problème, c’est que même si les chiffres de ventes sont au rendez-vous en période de solde, le panier moyen qui en résulte est naturellement bien plus bas. Cela a bien évidemment un impact sur les retombées financières dont bénéficiera le développeur. Cela peut poser de vrais problèmes pécuniaires à des studios modestes dont les reins sont moins solides que d’autres géants de l’industrie qui peuvent plus facilement se permettre de mettre leur jeu à – 50% trois mois après la sortie.

Garry Newman a partagé ce graphique représentant les ventes de Garry's Mod entre 2007 et 2012. Vous ne devinerez jamais à quoi correspondent les pics.
Garry Newman a partagé ce graphique représentant les ventes de Garry’s Mod entre 2007 et 2012. Vous ne devinerez jamais à quoi correspondent les pics.

Vous votez avec votre porte-monnaie

Ainsi, quand vous arpenterez les pages de la plateforme à la recherche de la dernière pépite à prix réduit, gardez simplement à l’esprit la manière dont vous souhaitez contribuer à encourager la création de bons jeux. Vous votez avec votre porte-monnaie, ne l’oubliez pas. Si un jeu vous fait vraiment envie, s’il est issu d’une équipe modeste, si les avis utilisateurs sont bons, si les critiques portent le jeu aux nues et si vous en avez les moyens, pourquoi ne pas accorder quelques euros en plus pour son achat afin de soutenir les développeurs dont vous appréciez le travail ? Vous pouvez également vous laisser tenter par l’OST du jeu contre quelques euros supplémentaires si elle est de bonne facture ! Le must du must reste évidemment d’aller prendre le jeu directement sur le site du développeur s’il le propose. Cela lui permet de se dédouaner des 30 % de commission habituellement collectée par Steam. Toutefois, je peux comprendre l’aspect pratique de la plateforme et il faut bien reconnaître que Steam représente un moyen efficace et simple de lutter contre le piratage, entre autres choses.

Bref, c’était mon petit plaidoyer en promo pour éveiller la conscience du consommateur quant aux soldes Steam. Le bruit des réseaux sociaux et les avis utilisateurs lapidaires causés par le tarif de Super Mario Run m’ont rappelé ce week-end à quel point nous pouvons parfois oublier à quel point nous avons perdu l’habitude de payer les jeux. Alors quitte à le faire, autant le faire en toute connaissance de cause et de manière presque engagée. Au bout du bout, vous contribuerez à encourager les bons jeux et ça sera du gagnant gagnant pour tout le monde, développeurs comme consommateurs.

stopwatch 3 min.