Nintendo a caché un petit message à destination des hackers dans sa NES Mini

Par Fabio le

Sortie en novembre dernier, la mini-console de Nintendo (testée par nos soins, ici) a déjà trouvé plus fort que soit : des hackers ont réussi à intégrer récemment de nouvelles ROM dans la console, qui embarquait jusque alors 30 jeux. Sauf que Nintendo semblait s'y attendre.

CI_NintendoClassicMiniNES_PS_Announcement_MS7_image912w

C’était sans compter sur la lucidité du consolier japonais qui, s’il n’a pas su prévoir assez de machines pour faire face à la demande, a en revanche bien deviné que sa console serait rapidement la cible des hackers. Très astucieusement, les développeurs ont prévu le coup et ont laissé un petit message évocateur dans le code système pour les éventuels hackers qui daigneraient s’y introduire.

C’est le capitaine hanafuda qui vous parle. Lancement de l’émulation dans 3… 2… 1…. beaucoup d’efforts, de larmes et d’heures non comptées ont été mis dans ce bijou. Donc, s’il vous plait, gardez cet endroit bien rangé et ne cassez rien !

Pour bien comprendre, le hanafuda du capitaine hanafuda fait référence a un jeu de cartes traditionnel japonais qui a été notamment commercialisé par Nintendo avant les années 1970 avant de diversifier son activité et de se lancer dans le jeu vidéo.

On ne se lasse pas de l’humour de Nintendo, même si ça n’empêche pas les hackers de s’en donner à cœur joie en ce moment puisqu’ils peuvent désormais remplir la petite console de 60 titres.

Source: Source
stopwatch 7 min.