Dans iBoy, le héros a le pouvoir le plus improbable du monde

Cinéma

Par Pierre le

Netflix sait faire des séries. C’est incontestable. Mais pour les films, les créations de la plateforme de SVOD ne dépassent rarement le niveau du sympathique navet. iBoy pourra-t-il changer ça ? En tout cas, son synopsis n’est pas encourageant.

Screenshot

Un processeur révolutionnaire !

iBoy met en scène Tom (Bill Milner) un jeune Londonien à la vie tranquille. Mais après s’être fait tirer dessus alors qu’il téléphonait, le processeur de son smartphone s’est ancré dans son cerveau. Il découvre alors son pouvoir : interagir avec toutes les technologies. Je ne sais pas si le processeur en question est un Snapdragon ou un Kirin, mais je veux le même dans mon téléphone. Bref, il sera aidé dans sa quête par une amie (voire plus si affinités) jouée par Maisie Williams (Game of Thrones).

En tout cas, le tout rappelle un peu Watch Dogs, mais avec un petit côté super-héroïque. Si le film ne promet pas d’être un chef d’oeuvre, il pourra convenir pour une session Netflix pendant un dimanche après-midi pluvieux. Avec un plaid. Et un chocolat chaud.

Disponible le 27 janvier prochain sur Netflix.