Gabe Newell a fait un Ask Me Anything et, bien sûr, tout le monde lui a demandé pour Half-Life 3

Par Kocobe le

Gabe Newel, le patron de l’ogre du jeu PC Valve, s’est prêté au jeu de l’interview collaborative et a répondu à un certain nombre de questions parmi lesquelles, évidemment, un bon nombre sur Half-Life 3. Rien de concret n’a vraiment été révélé sur la question, sinon, vous pensez bien que j’aurais titré autrement.

On ne s’attendait évidemment pas à des révélations fracassantes pour ce AMA (Ask Me Anything, vous savez, ces sessions sur Reddit durant lesquelles une personnalité est invitée à répondre aux questions des internautes) avec Gabe Newell, le patron de Valve et de Steam, la plateforme PC à la situation quasi-monopolistique. Toutefois, la communication lacunaire de Valve sur les projets de l’entreprise de Bellevue suscite toujours de nombreuses interrogations.

L’intéressé a répondu à cela en invoquant la structure inhabituelle de Valve, qui, on le rappelle, fonctionne de manière assez libre, voire libertaire, très horizontale, avec des « ateliers » au sein desquels les employés travaillent sur ce qu’ils veulent. Cela rend les réponses officielles difficiles à produire et Newell explique même qu’ils « préfèrent parler par le biais de leurs produits » et qu’ils préfèrent « publier une mise à jour qui répond au problème ou qui ajoute une fonctionnalité » plutôt que d’écrire un billet explicatif. Il reconnaît cependant que « ça ne marche pas pour tout » et que ça a même tendance à donner l’impression « d’une chambre de résonance, dans laquelle on a l’impression que Valve n’écoute pas ».

« Parfois la latence est difficile pour tout le monde, y compris nous quand nous souhaitons résoudre un problème rapidement. Au bout du compte, on pense que le jeu en vaut la chandelle. »

1295599-gabe-newell

Valve est-il encore un développeur de jeu ?

Une des craintes exprimées par de nombreux adeptes des produits de Valve est la possibilité que l’entreprise soit davantage focalisée sur le développement de lucratifs nouveaux processus de microtransactions plutôt que dans la création de nouveaux titres traditionnels. À cela, Gabe Newell a souhaité être rassurant en répondant à la question sur la possibilité d’une nouvelle licence qui aurait comme théâtre l’univers de Half-Life et Portal par l’affirmative. Fait intéressant au demeurant, il en profite pour expliquer qu’il considère Portal 2 comme leur meilleur jeu solo.

Ce n’est pas pour autant que l’intéressé répondra à la question magique concernant la suite des aventures de Gordon Freeman.

Q : Où en est Half-Life 3 ?/Half-Life 2: Episode Three ? Est-ce que Valve travaille toujours sur des jeux solos à gros budgets ? Une source non identifiée et anonyme à Valve dit que Half-Life 3 a été annulé. Cette source est-elle légitime ?

R : Le chiffre 3 ne doit pas être prononcé. Oui. Personnellement, je crois sur parole toute source non identifiée et anonyme sur internet.

On ne peut pas dire qu’on ne s’y attendait pas.

Knuckles Controllers

La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et Source 2

Sinon, Newell a également abordé la question de la VR et des « kunckles controllers » (manette de… jointures ? Elles se portent autour des poings, quoi) dont certaines images ont transpiré sur Internet à l’occasion des Steam Dev Days d’octobre dernier. Il se félicite des investissements récents dans du matériel ce qui permet à ses équipes de concevoir ce nouveau type de périphériques en même temps qu’elles développent des jeux VR. Il a également montré un certain intérêt pour l’intelligence artificielle, expliquant que Valve possédait les bases de données et la puissance de calcul nécessaire pour explorer de telles possibilités.

Source 2, enfin, refait un peu surface. La seconde version du moteur de Valve est leur « environnement principal de développement » et que, hormis le fait de passer Dota 2 sous cette nouvelle mouture, Valve était en train de « l’utiliser comme fondation pour certains produits qui ne sont pas encore annoncés ». Newell a réaffirmé sa volonté de rendre le moteur le plus accessible possible au fur et à mesure de sa finalisation en le proposant gratuitement – enfin, contre la promesse de sortir le jeu au moins sur Steam – comme c’est le cas de beaucoup d’autres moteurs comme le Lumberyard d’Amazon ou l’Unreal Engine 4 d’Epic Games.

Ces réponses de Gabe Newell ne sont particulièrement précises sur la direction que compte prendre l’entreprise dans les années à venir. À l’issue de ce AMA, la trajectoire de Valve reste plus brouillonne que jamais. Et ça sera le cas tant que l’entreprise ne se décidera pas à annoncer ou à sortir de nouveaux jeux. Ou bien se décidera à carrément annoncer l’arrêt de développement de jeux vidéo pour se concentrer entièrement sur la création de nouveaux moyens de dépenser de l’argent sur des skins.