Donald Trump utilise toujours son vieux smartphone Android non sécurisé

Sur le web

Par Elodie le

Troquera, troquera pas? Pour l’instant, le nouveau président des Etats-Unis préfère conserver son bon vieux téléphone Android, pourtant non sécurisé et donc vulnérable à la moindre attaque.

capture d'écran - The apprentice
capture d’écran – The apprentice

Donald Trump n’a toujours pas troqué son vieux téléphone Android pour un téléphone sécurisé compatible avec sa fonction, c’est-à-dire chiffré, et dont le numéro de téléphone n’est détenu que par un nombre restreint d’individus. Le New York Times rapporte que le nouveau président des États-Unis a conservé son téléphone (un smartphone de marque Samsung) malgré les protestations de ses collaborateurs. Il l’a encore utilisé mardi soir lorsqu’il a menacé « d’envoyer les fédéraux » à Chicago pour contrôler le « carnage » en cours.

« Si Chicago ne règle pas l’horrible carnage en cours, 228 fusillades en 2017 dont 42 morts (en augmentation de 24% par rapport à 2016), j’enverrai les fédéraux ! »

Un choix risqué

Le choix d’un téléphone sécurisé est devenu nécessaire depuis qu’il reçoit des informations classifiées. Son refus est étonnant alors qu’il avait fortement critiqué Hillary Clinton pour avoir conservé son adresse de messagerie personnelle, et donc non sécurisée, lorsqu’elle était secrétaire d’État (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères) entre 2009 et 2013. Il lui avait reproché d’avoir mis en danger la sécurité nationale et l’avait accusé d’être « incompétente ».

La semaine dernière, le NYT expliquait que Trump allait échanger son téléphone Android pour un smartpphone sécurisé approuvé par les services secrets. Mais le magnat de l’immobilier a préféré le conserver pour tweeter et recevoir des appels.