Donald Trump délaisse son Android pour un smartphone sécurisé

Smartphone

Par Pierre le

Aujourd’hui, Donald Trump sera officiellement investi dans son rôle de 45ème président des Etats-Unis lors d’une cérémonie à Washington. Et il a attendu le dernier moment, c’est à dire hier, pour troquer son smartphone Android contre un terminal sécurisé.

Trump-Face-funny-moar-lol

Trump abandonne son Android

Son Android (qui était un Samsung Galaxy) va donc finir dans un tiroir, remplacé par un smartphone sécurisé, chiffré et surtout disposant d’un numéro détenu seulement par une poignée de personnes triées sur le volet. Un smartphone bien évidemment approuvé par les services secrets américains.

Avec ce nouveau smartphone, pas sûr que Donald Trump puisse faire ce qu’il désire. Son smartphone dispose en effet d’un accès très limité à Internet ainsi qu’à Twitter. Par exemple, Obama s’est récemment doté d’un smartphone (un iPhone) capable d’aller sur les sites d’actus, de recevoir ou d’envoyer des mails et surtout de tweeter depuis le compte présidentiel. L’un des seuls terminaux capable de le faire.

Avec ce nouveau smartphone, pas sûr que Donald Trump continue de tweeter comme il l’entend. En effet, son nouveau téléphone ne le lui permettra pas, question de sécurité nationale. Néanmoins, le futur ex-président élu a plusieurs fois exprimé son envie de continuer à utiliser le réseau social. Mais il n’est pas certain qu’il tienne sa « promesse » avec les services secrets tenant à sa cybersécurité.

Obama s’est battu pour son smartphone

Lors de son investiture en 2009, Barack Obama s’est battu avec les services secrets pour pouvoir utiliser un BlackBerry. Les services ont d’abord catégoriquement refusé, mais Obama a insisté et a finalement hérité d’un BlackBerry qui ne pouvait pas faire grand-chose, si ce n’est recevoir des appels. Il a finalement changé il y a peu pour hériter de l’iPhone cité plus haut.

Mais pour le cas Trump, il est certain qu’il va donner des sueurs froides aux personnes chargées de sa sécurité et de sa communication.

Source: Source