Nintendo : Pokémon se vend très bien, mais il est grand temps que la Switch arrive

Par Corentin le

Avec une 3DS moribonde et une Wii U à l’agonie, l’année 2016 n’a pas été particulièrement faste pour Nintendo. Heureusement, les excellentes ventes de Pokémon Soleil et Lune viennent éclaircir ce bilan de fin d’année un peu terne.

Nintendo Kyoto

Nintendo vient de publier ses résultats financiers à 9 mois sur l’année fiscale 2016-2017. Il s’agit certainement du trimestre le plus important, car ils comprennent les résultats des fêtes de fin d’année, soit la période où Nintendo fait le plus gros de ses ventes.

L’effet Pokémon Go

On note d’abord que Pokémon GO n’a pas rapporté directement au constructeur. Mais on ne peut que constater ses retombées indirectes sur les ventes des jeux classiques de la licence. C’est simple, avec 14,69 millions de jeux vendus en quelques mois seulement, Pokémon Soleil et Lune auront bientôt dépassé les ventes totales des versions X et Y, soit 16,06 millions d’exemplaires depuis leur sortie en 2013.

La 3DS bénéficie naturellement de cet engouement pour les petits monstres et son parc installé bondit de 3,7 millions de consoles vendues en trois mois pour atteindre les à 65,3 millions de consoles. La Wii U, en fin de vie, sans jeux et avec la Switch à l’horizon reste sagement sous les 14 millions de consoles écoulées. Elle ne passera vraisemblablement jamais ce seuil et Nintendo estime qu’il en vendra 0,8 million sur l’année fiscale complète.

Nintendo Resultats 3e Trimestre 2017

La version 3DS de Super Mario Maker marchouille vaguement en s’écoulant à 2 millions d’exemplaires. Plus de la moitié de ces ventes proviennent du Japon. À titre de comparaison, Super Mario Maker sur Wii U s’est quant à lui écoulé à hauteur de 3,89 millions d’exemplaires depuis sa sortie en 2015. Kirby: Planet Robobot fait quant à lui un score honorable avec 1,32 million d’exemplaires vendus. L’épisode précédent de 2014, Kirby: Triple Deluxe avait fait 1,78 million en mars 2015.

Des rentrées d’argent qui embellissent le bilan

D’un point de vue plus général, Nintendo reste dans le vert avec un chiffre d’affaires à 2,56 milliards d’euros, en baisse de 27 % par rapport aux 9 premiers mois de l’exercice fiscal 2015-2016, et un bénéfice net en hausse s’élevant à 847 millions d’euros. Pour rappel, ce haut bénéfice s’explique par la revente par Nintendo de ses parts du club de baseball des Mariners de Seattle en avril 2016, ce qui fausse un peu les résultats. Les dividendes de The Pokémon Company rapportent également quelques entrées d’argent, à hauteur de 137 millions d’euros. Toutefois, même sans ces bouffées d’air frais, Nintendo aurait quand même dégagé un bénéfice.

Enfin, le front du mobile prend de plus en plus d’importance pour Nintendo, même si cela reste encore assez timide. Super Mario Run a été téléchargé 78 millions de fois dans sa version gratuite et a été acheté 4 millions de fois, soit un taux de transformation de 5 %. C’est pas mal ! Mais il ne s’agit que d’une dépense ponctuelle et pas d’un revenu continu comme peuvent le connaître des jeux mobiles plus classiques comme ceux que proposent King ou Supercell.

Évidemment, l’avenir de Nintendo dépendra grandement du succès de la Switch prévue pour le 3 mars prochain. La fin du tunnel que l’on appelle Wii U est proche, on espère simplement qu’il ne donne pas sur un désert.

stopwatch 5 min.