Uber s’attaque à Google Maps et va cartographier lui-même les villes

Général

Par Fabio le

La société américaine a annoncé dans un communiqué qu’elle venait de commencer à capturer ses propres cartes 3D à Singapour. Le début d’un travail de longue haleine qui, à terme, lui permettra d’avoir ses propres cartes et outils d’analyse.

Les cartes existantes constituaient une bonne base nous dit Uber, mais ça ne suffisait pas. D’autant plus que des pans entiers de ces cartes – comme la topographie des océans – ne servaient en rien à la société américaine. Celle-ci a donc annoncé qu’elle venait de déployer sur sa flotte de voitures en service à Singapour, des caméras et du matériel de cartographie.

Mieux comprendre comment fonctionne le trafic routier de chaque ville

Ces cartes maison pourront ensuite être étudiées plus facilement et devraient permettre à Uber de mieux comprendre les pattern du trafic mais aussi de mieux repérer les espaces pour stationner au départ et au bout de chaque course. Sans parler de l’objectif plus lointain, qui est de faciliter la transition avec les voitures autonomes (qui roulent déjà dans certaines villes des États-Unis).

Selon le Financial Times, un demi-million de dollars aurait été alloué à cette tache. Les États-Unis, le Mexique, Le Canada, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et l’Australie, et Singapour donc, sont les premiers pays concernés par cette stratégie de développement.

Source: Source