[Impressions] La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre : Team Forteresse

Jeux-Video

Par Pierre le

L’Ombre du Mordor, sorti en 2014, était un jeu classique, mais solide, qui avait bâti sa réputation sur son système de Némésis. La licence reviendra cette année avec la suite directe, L’Ombre de la Guerre, qui cherche à faire évoluer son gameplay dans le bon sens, sans toutefois le révolutionner.

Monolith nous a présenté un nouvel aspect du jeu : la prise de forts

Le mort dort, merci de le réveiller

Nous sommes toujours quelques années avant le début du Seigneur des Anneaux. Talion et son acolyte elfe fantôme sont de retour. Cette fois, les deux compères comptent bien mettre à genoux Sauron, le Seigneur des Ténèbres. Pour cela, ils forgent un anneau qui leur permet de prendre le contrôle des orques et de lever une armée pour prendre possession du Mordor. Et le Mordor, vous allez le parcourir de long en large et en travers. Monolith promet une aire de jeu beaucoup plus vaste que dans le premier volet, avec des lieux connus comme Minas Morgul ou Osgiliath, mais également des coins jamais vus, comme les montagnes de Seregost ou les îles de la mer de Nurn.

C’est là un point important de L’Ombre de la Guerre. Le système de Némésis ne déterminera plus seulement les échelons chez l’ennemi, mais également dans votre armée d’orques. Des orques que vous recruterez au fil de votre aventure, qui seront uniques à chaque partie, doté de leur look, histoire et clan propre. À vous alors de déterminer qui sont les plus méritants pour garder les forteresses que vous avez conquises et de les chouchouter pour éviter qu’ils passent à l’ennemi ou ne trépassent sous les coups de Sauron.

Fort comme un orque

Si le jeu prendra toujours la forme d’un monde ouvert où tous les coups sont permis, il introduit un nouveau système qui s’axe sur les batailles épiques dignes de celles des champs du Pelennor. Diverses forteresses sont réparties dans le pays de Sauron. À vous de les capturer pour affaiblir votre ennemi.

À vous d’utiliser intelligemment vos orques pour prendre un point ennemi, en plaçant par exemple le gros bourrin de service en première ligne ou les créatures plus fourbes en embuscade. Fait intéressant, il est possible de placer des espions dans l’armée ennemie afin de rendre une prise de fort plus simple. Des orques qui ont une dent contre le Seigneur local ou un de ses généraux. Car oui, les orques développeront également des relations entre eux.

Dans le gameplay, cela se traduit par des batailles épiques dans lesquelles des dizaines d’orques se mettent sur la tronche. Dans la vidéo ci-dessus, le joueur doit capturer le fort de Seregost, gardé par l’un de vos anciens hommes qui est repassé du côté de Sauron.

Il est maintenant possible de chevaucher les créatures des Nazguls

Le but est ici de pénétrer dans la salle du trône et d’y tuer le Seigneur orque afin d’en prendre possession. Si Monolith nous explique qu’il est tout à fait possible d’y aller en solo en s’introduisant discrètement, il est préférable d’apporter son armée et de tuer les divers sous-chefs qui gardent la porte pour faire progresser vos hommes. Nous vous parlions des agents infiltrés et ici, l’un d’eux permet même de mettre fin à la misérable existence d’un lieutenant de votre ennemi, rendant l’assaut plus simple.

Trouver le juste milieu

Si le système de Nemesis était utilisé dans le premier volet, on sent ici que les développeurs ont décidé de l’utiliser pleinement, que ce soit de son côté ou celui de l’ennemi, notamment lors de ces prises de forts. Côté gameplay, Monolith modernise son jeu par petites touches, en ajoutant de nouveaux combos, de nouvelles montures (certaines volantes) ainsi qu’un système de loot qui vous permettra d’augmenter vos statistiques et votre apparence.

Une fois une forteresse prise, il faudra nommer un chef… ce qui engendrera des jalousies

L’Ombre de la Guerre se base donc sur des bases solides et promet une campagne personnalisée à outrance ainsi qu’une nouvelle aventure épique. Si les batailles de forts n’augurent que du bon, il faut maintenant attendre de voir comment ce nouveau système de Nemesis se traduira dans les autres parties du jeu, notamment dans les zones beaucoup plus ouvertes.

L’Ombre de la Guerre sortira le 24 août prochain sur PC, PS4 et Xbox One.