La lune Encelade est comme une pièce : elle a deux faces distinctes

Espace

Par Pierre le

Autour de Saturne, il y a une lune qui intéresse beaucoup les scientifiques : Encelade. Une lune couverte d’une épaisse couche de glace et qui pourrait abriter un vaste océan intérieur. Cette nouvelle photo de la sonde Cassini, qui furète dans le coin depuis un moment, montre que le satellite dispose de deux faces distinctes.

Double face

Cette photo a été prise en novembre 2016 et la sonde Cassini s’est placée à 66 000 kilomètres de la surface pour ce cliché. Sur la partie droite de la photo, nous avons l’hémisphère nord. Sur la partie droite, l’hémisphère sud.

Deux hémisphères très différents. Le nord est constellé de cratères, ce qui n’est pas le cas du sud. Qu’est-ce que cela signifie ?

Une activité géologique qui change tout

Encelade est, comme beaucoup d’astres, dépourvue d’atmosphère, ce qui signifie qu’elle n’est pas protégée par les météorites. Ce qui explique les impacts. En revanche, l’hémisphère sud est épargnée par les traces d’impacts. Cela ne signifie pas qu’il n’y en a pas eu. Mais l’activité géologique, concentrée sur cette partie de la lune, permet un renouvellement de la croûte de glace et lui donne cet aspect lisse.

Des activités géologiques repérées très tôt par Cassini. Près du pôle Sud d’Encelade, des geysers d’eau salés propulsés à des kilomètres d’altitudes ont été repérés, signe de la présence d’un océan subglaciaire.

Pour rappel, cet océan ferait 10 kilomètres de profondeur et serait recouvert par 40 kilomètres de glace. Il pourrait abriter la vie, très probablement des bactéries. Mais ce n’est pas demain la veille que nous aurons la confirmation, étant donné qu’il faudra explorer en détail cet océan, et donc percer l’épaisse couche de glace. Ce sera probablement le travail de nos petits-(petits)-enfants.