On a testé le cinéma dynamique et sensoriel de la première salle de cinéma 4DX en France

Cinéma

Par Mathieu le

Regarder un film et y prendre part est un rêve qui commence à devenir réalité. La 4DX est le futur du cinéma. À la fin des années 2000 et grâce au succès populaire d’Avatar, la 3D a connu son heure de gloire dans notre pays. Utilisée, parfois à bon escient, souvent de façon superflue, cette technologie voit donc un successeur pointer le bout de son nez.

La 4DX est une technologie sud-coréenne qui apporte aux spectateurs un nouveau degré d’immersion dans le visionnage de films. Plongés au cœur du long-métrage, tous leurs sens sont stimulés. Complètement libérés des limites visuelles et auditives, ils découvrent un cinéma hors de l’écran et vivent une expérience cinématographique inédite.

Des effets, en veux-tu, en voilà

Pour que le spectateur se plonge dans le film qui se déroule sous ses yeux, tout est mis en oeuvre. Les sièges, plutôt confortables, sont montés sur des vérins hydrauliques, ce qui permet de les faire basculer, en fonction de l’action, de haut en bas mais aussi de gauche à droite. Et ce n’est pas tout. Sur le dos du siège qui fait face au spectateur, se trouve une petite fente. C’est cette dernière qui vous enverra de l’eau ou qui propagera des odeurs en rapport avec l’action qui se déroule sur l’écran.

Au niveau de ce dernier d’ailleurs, deux pompes pourront envoyer, à tout moment, neige ou brume, histoire de retranscrire l’ambiance d’une montagne ou celle du fin fond d’une jungle mystérieuse. Et ce n’est pas fini puisque de nombreux effets lumineux s’ajoutent et rendent l’immersion encore plus forte durant la projection. On n’oublie pas non plus les nombreuses vibrations du siège ainsi que des effets au niveau des mollets qui nous font croire que des créatures sont bien présentes sous nos fesses.

C’est au Pathé La Vilette que cette première salle a été installée. Pour information, il n’y actuellement que 370 salles du même type dans le monde. Et nous avons eu la chance, hier matin, de pouvoir tester en avant-première le concept.

Pour cela, étaient projetés :

• Un court-métrage spécial dédié à la technologie 4DX
• Les bandes-annonces des futures réalisations qui bénéficieront de la 4DX (La Belle et la Bête, Les Gardiens de la Galaxie vol.2, Kong : Skull Island)
• Un extrait de 15 minutes du premier épisode des Gardiens de la Galaxie

Une expérience unique

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience est très intéressante. Durant la grosse demi-heure de projection, nous nous sommes sentis au cœur des films, comme si nous participions réellement à l’action qui se tramait sous nos yeux. J’ai testé tous les effets que propose la salle, que ce soit les éclairs lumineux, le brouillard, l’eau, les vibrations ou les mouvements de siège. Cela rend le visionnage du film complètement différent de ce à quoi nous sommes habitués.

Si le tout est fidèlement retranscrit, on ne peut s’empêcher de se demander ce que l’expérience vaut sur un long-métrage complet. Actuellement, ce sont Kong : Skull Island et Logan qui ont droit à une projection en 4DX. On se pose ainsi la question de savoir si la projection en mouvements perpétuels est véritablement plaisante sur une durée de deux heures ou si le spectateur commence à en avoir marre au bout d’un certain temps. Il faut être clair : cette technologie n’a de l’intérêt que pour les films d’action et/ou d’aventure. Par exemple, l’intérêt pour Kong ou Les Gardiens de la Galaxie est tout trouvé. Celui pour La Belle et la Bête un peu moins. Reste à connaitre le calibrage exact de nos sièges et des différents effets sur la durée. Vingt minutes de mouvements, c’est sympa. Encore faut-il que cela se passe au bon moment et non durant deux heures de projection sous peine de rendre l’expérience confuse et maladroite.

Notons qu’il est tout de même possible de désactiver la partie “eau” avant et pendant la projection si vous ne souhaitez pas être constamment arrosé d’une pluie fine et traitée en amont. Dans les mois à venir, des films comme Les Gardiens de la Galaxie vol.2, Fast & Furious 8 ou Star Wars VIII auront droit à une version 4DX. Comptez 6 euros en plus du prix de votre billet pour pouvoir tenter l’expérience.

Pour l’expérience, on recommandera d’essayer au moins une fois le cinéma 4DX, car cette technologie est très attrayante et a de vrais atouts à faire valoir. Maintenant, si vous comptiez vous assoupir au fond de votre siège durant la projection, vous pouvez oublier, car vous risquez d’avoir peu de moments de répit.

30 réponses à “On a testé le cinéma dynamique et sensoriel de la première salle de cinéma 4DX en France”

  1. Ca fait quasiment 20 ans que Disney le fait mais pour un unique “film” (Chérie j’ai rétrécie le public).
    Pas vraiment de nouveauté technologique, simplement une adaptation à différent films. Je suis pressé de tester en tout cas 😀

    • Malheureusement “Chérie j’ai rétrécie le public” a été remplacé à Disneyland Paris par une bande annonce version longue de AntMan…

  2. “La 4DX est le futur du cinéma.” en intro et vous passez le reste de l’article à émettre des doutes. C’est pas vraiment nouveau en plus, c’est juste qu’habituellement ça se passe dans les parcs d’attraction. Bref, à mon avis c’est marrant une fois de temps en temps. Mais c’est absolument pas le futur du cinéma.

      • Le vrai futur du cinéma sera la VR, avec des films pensés et conçus pour la VR, là on pourra dire qu’on est vraiment dedans, se faire jeter de l’eau au visage ou de l’air sur les chevilles en étant secoué ne me semble pas vraiment être une immersion telle qu’on peut la concevoir.

        • ça va ëtre compliquer de monter des plans live à 360 sans voir le staff, le matériel technique..
          le cinema vr ce sera seulement pour les films d animation..

    • Lorsque je dis “le futur du cinéma” je veux dire que cela va se démocratiser dans l’avenir. À aucun moment cela ne veut signifier que c’est le top en terme d’expérience vidéo-ludique. 😉

  3. A tester mais en tout cas bonne nouvelle si on peut désactiver le jet d’eau sur la tronche car j’avais du mal à imaginer les mecs en costard, après le boulot, ressortir tremper à cause d’une séance au cinéma 😛
    NB : je suis curieux de savoir comment s’effectue la maintenance de ce genre de salle sans pour autant stopper les diffusions durant 24h 😮

    • Pour le jet d’eau, pas d’inquiétude à avoir : c’est plus une légère éclaboussure qu’un vrai seau d’eau dans le visage. On ne ressort pas mouillé. Par contre, c’est assez chiant sur les lunettes 3d.

      • Sur les lunettes 3D?
        Ca veut dire que si ils font un film genre titanic, toute la fin du film tu passes ton temps à essuyer les lunettes? XD

        Mais sinon, pour le jet d’eau, c’est plus dans le style d’un brumisateur?

  4. J’ai dû voir une dizaine de films avec cette technologie. Parfois c’est vraiment sympa, parfois c’est un poil chiant passé les premières minutes.
    C’est formidable pour retranscrire certains effets de caméra (vue aérienne, travelling), par contre je suis moins fan des effets de fumée et des flashs. J’avais adoré Star Wars 7 en 4dx et sans cette technologie, je serais sans doute mort d’ennui devant l’insupportable “la Belle et la Bête” version live. Ça marche très bien pour les films “pop corn”, un peu moins pour ceux qui demandent que l’on se concentre sur l’histoire. Difficile de se concentrer quand on vous balance de droite à gauche en vous tapant dans le dos 🙂

  5. La 4DX on l’a déjà… c’est limité niveau fonctionnalité, mais ça existe déjà!

    Niveau olfactif on a droit à la l’odeur transpiration (avec nuances pieds, aisselle tout ça… et au flatulence.

    Niveau vibration: les coups de pieds dans les sièges et autre genoux…

    On a aussi droit au projection de liquide (à vos souhaits).

    Les effets de brouillard son rare mais j’en ai déjà eu (vapvapvapoteuse!).

    -_-…. Alors pourquoi payer sa place plus cher? XD

  6. “Sur le dos du siège qui fait face au spectateur, se trouve une petite fente. C’est cette dernière qui vous enverra de l’eau ou qui propagera des odeurs en rapport avec l’action qui se déroule sur l’écran.”

    J’attends avec impatience les premiers films pornos en 4DX…

  7. Pour l’avoir testé à Dubai pour le dernier Hunger game, je confirme que pour certains films ça ne vaut pas le coup du tout!
    Et en plus j’ai trouvé que la salle avait déjà mal vieilli (pas vieille pourtant !). Il n’y avait pas d’expérience olfactive et franchement le bruit des ventilateurs pour simuler le vent était vraiment gênant. J’espère que ça sera mieux dans cette salle à paris.

  8. on est limité à -20 jusqu’à + 60 et de 0.5 à 1 bar ou on a droit à de petites originalités comme le -60°C ?

  9. La 4D c’est bien joli, il faudrait déjà qu’en 3D simple on ait un peu des trucs qui sortent de l’écran… Les films du Futuroscope il y a 15 ans était plus impressionnants que ce que l’on voit maintenant

  10. Pourquoi pas avec des films fais exprès pour exploiter cette technologie mais franchement pour les films “classiques” je préférerait toujours les voir pénard au fond du fauteuil.

  11. vous dites que la place coutera 6€ de plus, mais si vous aviez été correctement briefé par Gaumont/Pathé lors de la projection vous devriez faire de la pub pour leur offre pass illimité solo/duo, car avec le pass c’est gratuit au même titre que n’importe quelle autre séance

    • Alors, contredire, ya pas de soucis (même si ya des manière plus respectueuse et courtoise de le faire).

      Par contre si tu le fais il va falloir citer tes sources, parce que l’info venue de nulle part n’est pas crédible en soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *