Il parcourt 7,6 km en deltaplane dans Zelda : Breath of the Wild et le jeu apprécie moyennement

Jeux Vidéo

Par Corentin le

À l’ouest du château d’Hyrule dans The Legend of Zelda: Breath of the Wild, il y a la Tour des collines. On peut y trouver un PNJ qui nous lance le défi de voler le plus loin possible en paravoile. Un Japonais a pris ce défi à bras le corps et est parvenu à atteindre l’île Finalis, à l’autre bout du royaume.

Un Japonais est parvenu à parcourir la distance invraisemblable de 7615,8 mètres en deltaplane dans le mini-jeu de la Tour des collines. Il a même filmé sa performance pour les plus Saint-Thomas d’entre-vous.

Petite explication de texte. Si vous parvenez à grimper tout en haut de la Tour des collines, vous rencontrerez ce drôle d’oiseau-là.

Il vous demandera de vous élancer en paravoile et de tenter de couvrir la plus grande distance possible sans toucher le sol. Théoriquement, votre paravoile ralentit grandement votre chute tout en vous permettant de vous déplacer assez vite, mais il arrivera toujours un moment où vous finirez par atterrir. Le seul moyen de reprendre de l’altitude, c’est de croiser un courant ascendant. Le plus souvent, ils sont créés par de l’air chaud venant d’un feu par exemple.

De la théorie à la pratique

Eh bien qu’à cela ne tienne. Ce joueur japonais s’est dit qu’il allait aller jusqu’à l’île Finalis. À l’extrême sud-est de la carte. Pour cela, rien de tel qu’un immense stock de remèdes d’endurance et d’une réserve impressionnante de flèches explosives.

À intervalle régulier, il lâche ainsi sa paravoile ce qui crée un bullet time (gourmand en endurance) lui permettant de décocher une flèche explosive sur le sol couvert d’herbe. La végétation prend alors feu, ce qui crée un courant d’air ascendant. Il lui suffit alors de ressortir sa paravoile, de s’engouffrer dans la colonne d’air et de recommencer.

Au bout d’un périple ultra répétitif d’une vingtaine de minutes aura ainsi parcouru 7615,8 mètres, atteignant ainsi l’île Finalis.

Cette île un peu particulière lance une quête de survie – une voix mystérieuse se fait entendre et on vous retire votre équipement – immédiatement après avoir posé le moindre pied dessus. Le jeu est alors tiraillé entre deux scripts, celui de l’île qui veut que vous fassiez l’épreuve et celui du mini-jeu de la Tour des collines. Au final, on pourra observer un Link en caleçon qui se téléportera plusieurs fois entre deux lieux extrêmement distants de la carte. Le jeu n’apprécie pas trop et met un certain temps à charger tous les éléments à l’écran.

Une performance de haute volée qui lui aura valu 100 rubis. C’était bien la peine de claquer des dizaines et des dizaines de flèches explosives hors de prix.