C’est fait ! La vie privée des Américains est à vendre

Général

Par Elodie le

La Chambre des Représentants a validé la loi de révision du Congrès déposée par les sénateurs Républicains, abrogeant ainsi les règles protectrices de la vie privée votée par le régulateur des télécommunications US (la FCC) l’an dernier. Désormais, les FAI américains n’ont plus besoin de l’autorisation de leurs clients pour vendre leur historique de navigation et autres données personnelles à des tiers et aux annonceurs.

vie-privée-américains-vente-fcc-fai
Confessions d’une accro du shopping

La Chambre des Représentants a donc confirmé le vote du Sénat permettant aux FAI et opérateurs mobiles américains de vendre l’historique de navigation des internautes aux annonceurs, et ce, pour leur proposer toujours plus de publicités ciblées.

Adoptée par 215 voix contre 205 par la Chambre des Représentants, cette résolution les désengage de l’obligation d’obtenir le consentement de leurs clients pour partager leurs données personnelles et de navigation avec des tiers.

Un marché libre, concurrentiel et donc vertueux

L’argument est imparable pour les Républicains à l’origine du projet : sur un marché libre et concurrentiel, les entreprises sont nécessairement vertueuses. En effet, si les internautes se soucient de leur vie privée, ils se tourneront vers des firmes qui proposent des services en ce sens, et le marché suivra donc de lui-même.

Encore faut-il qu’il y ait suffisamment de concurrence, et donc de choix pour le consommateur. Ce qui n’est pas le cas sur le marché des télécoms US, dominé par Comcast, Verizon et AT&T, tous favorables à la suppression de ces règles trop protectrices.

Plus besoin d’autorisation

Comme le rappelle The Verge, dans certaines villes, il n’existe qu’un seul fournisseur : Spectrum à New York ou Comcast à Chicago par exemple. Où se trouve la concurrence ?

Désormais, seul Donald Trump peut annuler cette résolution en opposant son veto. Un retournement de situation peu probable : le président américain a apporté son soutien au projet de loi, une pierre de plus apportée au détricotage des mesures prises par l’administration Obama.

Une décision irréversible

En octobre dernier, la FCC (Federal Communications Commission), dont le président avait été nommé par Barack Obama, a adopté un corpus de règles protectrices de la vie privée empêchant les FAI de partager l’historique de navigation des internautes américains sans leur consentement préalable.

Pour renverser ces règles, les Républicains ont utilisé le Congressional Review Act, qui permet au Parlement américain d’abroger des règlements fédéraux émis par des organismes gouvernementaux, tels que la FCC. Une arme redoutable : le gendarme des télécoms ne pourra plus revenir sur ces règles en adoptant de nouvelles règles de protection stricte de la vie privée, quand bien même le Sénat viendrait à changer de majorité.

La grande braderie peut commencer !

Source: Source