Google va informer sur les fake news

Sur le web

Par Olivier le

Le phénomème des fake news existe depuis longtemps, mais il est vrai que depuis l’élection de Donald Trump, il s’est intensifié et peut mener à des catastrophes, notamment pour la démocratie.

C’est pourquoi les réseaux sociaux et les éditeurs de presse phosphorent sur le sujet, et des solutions commencent à émerger pour rendre pièce aux nouvelles fausses et autres « faits alternatifs » qui font le lit des populistes de tout poil. Facebook a ainsi renforcé sa lutte contre la diffusion d’informations bidon.

Google vient à son tour d’annoncer un nouveau service au sein des ses résultats de recherche. Un nouveau tag Fact Check apparaitra sur des liens traitant de faits d’actualité ; l’internaute pourra y trouver des cartes indiquant si l’information livrée par le site web est correcte ou pas.

Des partenaires pour fact-checker les informations

Ce n’est pas Google lui-même qui dira si telle ou telle actualité est vraie ou fausse, mais des partenaires spécialisés dans le fact-checking, comme PolitiFact et Snopes. « Ces vérifications ne proviennent pas de Google, et elles sont proposées aux gens qui pourront ainsi avoir des jugements informés », peut-on lire sur le blog du moteur de recherche.

Cela ne change cependant rien aux résultats de recherche : les liens présentant de fausses informations resteront à leur place et ils s’afficheront de la même manière qu’aujourd’hui. L’idée de Google est d’« éduquer » ses utilisateurs en leur montrant que telle ou telle information est incorrecte.

Les sites qui le souhaitent pourront participer à la manifestation de la vérité sur les faits d’actualité, mais ils devront montrer patte blanche, utiliser des outils spécifiques, et adhérer au code de bonne conduite de Google News.

Source: Source