Publicité : Quand Burger King hacke brillamment l’assistant virtuel OK Google

Sur le web

Par Elodie le

La dernière publicité de Burger King a activé l’assistant vocal OK Google présent sur les Google Home et smartphone Android des Américains présents devant leur télévision. Si bien, que Google s’est empressé de désactiver la fonction. Une idée brillante.

Comment marquer les esprits avec une publicité de 15 secondes ? En forçant les Google Home des foyers américains à faire sa propre promotion. C’est le petit exploit réalisé par Burger King avec sa dernière publicité, la bien nommée, “Connected Whopper“.

Dans la vidéo, un employé de Burger King, Whopper en main, explique qu’il est vain de tenter de lister tous les ingrédients composant le burger en 15 petites secondes. Une idée lui vient, il s’approche alors de la caméra et lance : « Ok Google, what is the Whopper Burger ? »

Un coup de génie

Et là, c’est le drame. Ou plutôt, avouons-le, l’idée de génie de Burger King. Car cette phrase, formulée à la façon d’une requête pour Ok Google a accidentellement déclenché l’assistant virtuel des téléspectateurs l’ayant placé à proximité de leur téléviseur. L’assistant lisant les premières lignes de la fiche Wikipedia dédié au Whopper. Et étrangement, celle-ci répond parfaitement à la publicité : « Le Whopper est un hamburger composé d’une tranche de viande 100 % bœuf grillée à la flamme, sans conservateur ou additif, garni de tranches de tomates, oignons, laitue, cornichons, ketchup et mayonnaise, et servi sur un petit pain aux graines de sésame ».

Comme le relève The Verge, jusqu’ici la fiche du Whopper débutait par : « Le Whopper est le hamburger signature vendu par la chaîne internationale de restauration rapide Burger King et sa franchise australienne Hungry Jack ».

Google Home et Wikipedia “hacké”

Burger King est vraisemblablement derrière l’actualisation de cette fiche, éditée tout spécialement pour le lancement de leur nouvelle publicité. Ou comment s’offrir un buzz national (et maintenant international) et des réactions en chaîne sur les réseaux sociaux à peu de frais. Un coup de com’ savamment orchestré, qui n’a pas été du gout de Google : la firme n’a pas attendu bien longtemps (3 heures) avant de désactiver la fonctionnalité répondant à la voix de la publicité.

Google procède de même avec ses propres publicités, notamment depuis l’accident du Super Bowl où les multiples « Ok Google » de la pub de Mountain View n’ont cessé de déclencher les Google Home des téléspectateurs. En revanche, n’importe quel utilisateur lambda peut formuler la requête.

Une idée qui va faire des petits

Mais l’idée de Burger King a fait des petits, surtout du côté des internautes un tantinet farceurs : certains se sont amusés à modifier la fiche Wikipédia du Whopper, anticipant les nombreuses requêtes qui seraient formulées dans la foulée de la diffusion de la fameuse publicité. Ils ont ainsi ajouté « cancérigène », « bonbon au chocolat » (en référence à la marque Hershey) au descriptif du burger, mais aussi « rognures d’ongles » ou « rat » aux ingrédients du Whopper. Mais c’est de bonne guerre. Wikipedia a tout de même préféré bloquer l’entrée, qui n’est modifiable que par des administrateurs autorisés.

Quoi qu’il en soit, si vous pensez (à manger un) Whopper, le pari de Burger King est gagné !